Énergie solaire : Siemens renonce

le
0
L'âpreté de la concurrence chinoise et un contexte général défavorable ont amené la direction de Siemens à abandonner ses prétentions en matière d'énergie solaire.
L'âpreté de la concurrence chinoise et un contexte général défavorable ont amené la direction de Siemens à abandonner ses prétentions en matière d'énergie solaire.
Le géant allemand de l'énergie, qui avait déjà fait une croix sur le nucléaire l'an passé après que la Chancelière Angela Merkel ait annoncé le démantèlement de la totalité du parc atomique allemand à l'horizon 2022, abandonne à présent ses prétentions solaires.

Leader mondial du secteur éolien, Siemens avait promis l'an passé un recentrage de ses priorités. Oublié le nucléaire, « démodé », suspicieux et à la rentabilité financière à long terme jugée plus que douteuse vu la décision historique de Berlin : place à l'énergie durable.
À l'époque, le conglomérat industriel pensait sûrement se faire aussi un nom sur le marché de l'énergie solaire. Ses attentes n'ont toutefois pas été atteintes, a admis la direction dans un communiqué relayé par nos confrères de l'AFP dans lequel elle évoque des « changements du contexte global », « une croissance plus faible » ainsi qu'« une forte pression sur les prix ».
Confrontée comme toutes les sociétés européennes à la férocité de la concurrence chinoise, objet de deux plaintes récentes du groupement EU PRO Sun, qui la juge déloyale, et sur laquelle la Commission européenne doit statuer d'ici décembre 2013 au plus tard, Siemens pâtit également d'une importante réduction des tarifs d'achats de l'électricité.

« Le problème, c'est que là où il y a du soleil, il n'y a pas d'argent »

« Le problème, c'est que là où il y a du soleil, il n'y a pas d'a
Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant