Energie solaire : Le Gouvernement veut mettre fin à la concurrence déloyale

le
0
Energie solaire : Le Gouvernement veut mettre fin à la concurrence déloyale
Energie solaire : Le Gouvernement veut mettre fin à la concurrence déloyale

Les fabricants de panneaux solaires français sont en train de subir une belle tempête qui a déjà laissé en route beaucoup de cadavres. Et beaucoup d'entreprises sont encore aujourd'hui dans le désarroi. Pour répondre à la volonté du gouvernement Sarkozy de développer les énergies propres et renouvelables, ils s'étaient pourtant lancés en confiance, il y a quelques années dans ce marché, soutenus par des mesures fiscales et financières. Mais la crise est passée par là et le Gouvernement est revenu sur ces mesures. Résultat: les prix des panneaux solaires français ne sont pas assez compétitifs par rapport aux prix des panneaux fabriqués en Chine, notamment.

Sans changement la filière solaire française est donc condamnée à disparaître.
Consciente du désastre annoncé, Delphine Batho, ministre de l'Ecologie, du développement durable et de l'Energie, qui est chargée de piloter la " Transition énergétique ", vient donc de présenter un ensemble de " mesures d'urgence " visant à doubler les prévisions du développement annuel des projets solaires en France pour atteindre au moins 1000 mégawatts à partir de cette année, tout en privilégiant, la qualité, l'efficacité, la durabilité, et l'impact sur l'environnement des produits, et non plus seulement le prix.

Ainsi, concernant les grandes installations françaises, les technologies innovantes (photovoltaïque à concentration et photovoltaïque avec suivi du soleil), et les

(...) Lire la suite de l'article
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant