Energie : près de deux Français sur trois opposés au gaz de schiste

le
0
Energie : près de deux Français sur trois opposés au gaz de schiste
Energie : près de deux Français sur trois opposés au gaz de schiste

Moins d'un quart (24%) des Français sont favorables au développement du gaz de schiste comme source d'énergie en France, soit 11 points de moins que l'an passé, selon un sondage publié ce mercredi.

Cette enquête montre aussi que le soutien des Français à toutes les formes d'énergies fossiles ou nucléaire décline, alors que les énergies renouvelables sont plébiscitées.

? 24% favorables. A la question : «Selon vous, pour la production de chaleur et d'électricité, faut-il encourager en France le gaz de schiste ?», 24% répondent par l'affirmative, contre 35% il y a un an, selon le baromètre annuel Qualit'EnR-Ifop.

? 63% opposés. Les sondés sont au total 63% à répondre «plutôt non» (25%) ou «non, pas du tout» (38%), tandis que 13% sont sans opinion au sujet de cette énergie dont l'extraction pose des problèmes environnementaux.

? 90% plébiscitent les énergies renouvelables. Les énergies renouvelables caracolent toujours en tête dans les souhaits des Français, avec 90% de soutien global et seulement 6% d'opposants à leur développement. Mais un soutien qui recule toutefois de 6 points sur un an.

? Le gaz naturel a toujours la cote. Le gaz naturel se classe juste derrière les énergies renouvelables dans les favoris des Français (le gaz conventionnel, qui est distingué du gaz de schiste dans l'enquête, bien que celui-ci soit aussi du méthane), avec 66% de soutien. Mais lui aussi baisse dans l'opinion, de 14 points en un an. 28% des sondés sont défavorables à son développement.

? Nucléaire, charbon et fioul : les mal-aimés. Le nucléaire arrive en troisième position des énergies appréciées par les Français, avec un soutien global de 45% (moins 9 points) et 48% d'opposants. Seuls le charbon (21%, moins 22 points) et le fioul (21%, moins 11 points) issu du pétrole, les deux énergies les plus émettrices de CO2, se placent derrière les hydrocarbures de schiste.

? Energie, trop chère. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant