Energie : 200 ¤ de gagnés en moyenne grâce aux offres groupées d'achat

le
0
Energie : 200 € de gagnés en moyenne grâce aux offres groupées d'achat
Energie : 200 € de gagnés en moyenne grâce aux offres groupées d'achat

Parce qu'à plusieurs, on est toujours plus fort, les offres groupées d'achat se multiplient dans le domaine de l'énergie. Dernière en date, celle initiée par une start-up et une ONG. D'un côté, Selectra, créée en 2007 au moment de la libéralisation des marchés du gaz et de l'électricité, qui compare les offres des fournisseurs. De l'autre, Aurore, qui a fait de la lutte contre l'exclusion son cheval de bataille. L'association accueille chaque année plus de 20 000 personnes en situation de grande précarité.

Ensemble, elles ont décidé de monter une opération d'achat groupé d'électricité et de gaz. En quoi cela consiste ? Aurore et Selectra ont lancé une campagne d'information pour inciter les ménages à se préinscrire sur un site créé pour l'occasion*. Date limite : le 5 juin. Parallèlement, elles lancent un appel d'offres aux fournisseurs d'énergie. Celui qui proposera le contrat le plus intéressant se verra doté d'un portefeuille d'au moins plusieurs milliers de ménages.

20 000 souscripteurs l'année dernière

« Tout le monde est gagnant, estime Anne Batel, responsable des achats groupés chez Selectra. De nombreux fournisseurs ont besoin de mieux se faire connaître pour conquérir des parts de marché. Ils sont donc prêts à faire des efforts sur leurs offres, pour le plus grand bénéfice des ménages qui ont alors accès à des tarifs environ 10 % inférieurs aux tarifs réglementés. » Soit 200 € en moyenne sur la facture énergétique annuelle. Selectra a déjà monté l'an dernier une offre groupée avec l'association de défense des consommateurs Familles de France. Trois fournisseurs avaient été choisis — Direct Energie, Lampiris et Engie — pour proposer un contrat à quelque 60 000 préinscrits.

Les 20 000 souscripteurs qui sont finalement allés jusqu'au bout du processus ont réalisé, là encore, une économie de 200 € par an en moyenne sur leurs factures. Rien de surprenant alors que ce ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant