Encyclique : le pape François rappelle l'urgence à défendre «la maison commune»

le , mis à jour à 17:18
0
Encyclique : le pape François rappelle l'urgence à défendre «la maison commune»
Encyclique : le pape François rappelle l'urgence à défendre «la maison commune»

À six mois de la conférence climatique de Paris, c'est un document très attendu. Dans une encyclique qui va être publiée ce jeudi, le pape François demande à l'humanité d'agir au plus vite pour la planète, victime de ses excès.

Selon une mouture provisoire diffusée par l'hebdomadaire italien l'Espresso, que le Vatican ne reconnait pas comme valide, le pape désigne clairement la main de l'homme comme le responsable principal du réchauffement climatique.

Des causes à la fois naturelle et humaine au réchauffement climatique

Selon le pape François, il est urgent de réduire drastiquement les émissions de dioxyde de carbone et d'autres gaz hautement polluants. D'après la version de l'encyclique qui a fuité, il appelle aussi à des accords identifiant les Etats les plus responsables dans le réchauffement climatique et qui devraient supporter le coût le plus élevé de la transition énergétique.

Ces affirmations ne manqueront pas de déplaire aux conservateurs américains climato-sceptiques qui jurent que le réchauffement n'a que des causes naturelles. Le pape prend parti contre leur thèse et rejoint la majorité des experts en affirmant la complémentarité complexe de deux causes : naturelle et humaine.

Selon des extraits de ce document, le pape estime aussi que la propriété privée reste subordonnée à la destination universelle des biens, soulignant que l'homme n'est pas Dieu mais a reçu la terre en héritage. Ces fuites, reprises par une partie de la presse mondiale, ont fortement irrité le Vatican, qui a du coup exclu pour une période indéterminée le journaliste de l'Espresso ayant publié ce texte.

« Jugés par Dieu »

Le 12 mai, le pape François avait prévenu « les puissants » du monde entier qu'ils seraient « jugés par Dieu » s'ils ne respectaient pas l'environnement.

Parlant lors de l'Angelus dimanche, François a martelé que son encyclique « s'adressait à tous » pour défendre la « maison ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant