Encore un scandale en Italie ?

le
0
Encore un scandale en Italie ?
Encore un scandale en Italie ?

Alors que la Nazionale de Conte s'est brillamment qualifiée pour l'Euro et que les clubs de Serie A redorent peu à peu le blason de la Botte sur la scène européenne, la Serie A est peut-être repartie pour un nouveau scandale à grande échelle. Sur les droits TV cette fois.

Comment sont attribués les droits télévisés de Serie A ?

Jusqu'à la saison 2010-2011, ils étaient gérés individuellement par chaque club. Entre alors en vigueur la vente collective des droits TV après l'adoption de la loi Melandri en 2008 et le choix d'une entreprise spécialisée dans la distribution de droits médiatiques en 2009 : Infront Sports & Media, présidé par Philippe Blatter (le neveu du boss suspendu de la FIFA). Via la branche italienne de cette société, la Lega Serie A (La Ligue qui gère les 20 clubs de l'élite) organise ainsi un appel d'offres et répartit le pactole en fonction de différents critères.

Une part égale à 40% du pactole (environ 370 millions) est ainsi attribuée à chaque club. 30% (environ 280 millions) sont partagés proportionnellement en fonction de différents résultats sportifs. Et les 30% restants sont divisés en fonction du nombre de supporters (calculés par trois instituts d'analyses statistiques, Crespi, Doxa et Sport + Markt) et de la population. Clair, net et précis ? Presque, si ce n'est que la façon de calculer les supporters a déjà été sujette à polémique par le passé. Passons. Tout cela précède l'assignation des droits TV pour la période 2015-2018, décidée en juin 2014, après une longue bataille entre les deux gros diffuseurs Sky et Mediaset. Une bataille qui avait alors déjà fait polémique. Avec le refus d'Infront et de la Lega Serie A d'attribuer les deux gros lots A et B à Sky, qui avait pourtant présenté la meilleure offre. La raison ? Une zone grise de la loi Melandri qui stipule plus ou moins clairement que tous les (gros) lots ne peuvent pas être achetés par le même groupe. Sky avait alors menacé de faire un recours en justice, avant de finalement trouver un arrangement à l'amiable. Garantissant un pactole de 943 millions d'euros par saison (357 de Sky, 586 de Mediaset) à la Lega Serie A.

Quel est le problème aujourd'hui ?

C'est justement cette assignation des droits TV pour la période 2015-2018, qui est aujourd'hui au centre des suspicions. En effet, depuis mai 2015, une enquête de l'Antitrust (l'autorité de la concurrence en Italie) est en cours au sujet d'un possible accord occulte entre Sky et Mediaset. Pour faire une comparaison avec la Ligue 1, ce serait comme si Canal + et beIN Sports s'étaient arrangés secrètement avant de présenter leurs offres à la LFP. Mais outre cette première enquête, c'est surtout le…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant