Encore un sabotage du gazoduc yéménite

le
0

(Commodesk) Le gazoduc de Total au Yémen a une nouvelle fois été saboté le 21 août au sud du pays. Suite aux attaques régulières sur ce gazoduc (le 14 mai et le 30 mars derniers notamment), l'armée avait mis en place des mesures de protection. Cela n'a pas suffi, à 1h15 du matin, des individus ont fait exploser une partie du gazoduc.

Long de 325 km, il relie le bloc 18, situé au centre du Yémen, au complexe Belhaf, où le gaz est liquéfié. Ce terminal gazier est détenu à près de 40% par Total et 16,7% par la compagnie nationale de gaz yéménite. Sa capacité est de 6,7 millions de tonnes de gaz naturel liquéfié. Depuis l'explosion, Belhaf n'est plus approvisionné. Suite à l'attaque du 30 mars, trois semaines avaient été nécessaires pour relancer le gazoduc.

Le terminal Belhaf fonctionne depuis 2009 mais ce n'est que depuis l'année dernière que les attaques sont si fréquentes. Suite à la révolution yéménite de 2011, les rebelles se sont réunis au sein du réseau d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA) et ont étendu leur influence dans le sud du pays, faisant ainsi augmenter l'insécurité dans la zone.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant