Encore un espoir pour Michel Platini ?

le
0
Encore un espoir pour Michel Platini ?
Encore un espoir pour Michel Platini ?

Selon son conseiller juridique, Michel Platini n'aurait pas fait une croix sur la présidence de la FIFA. Et ceci malgré la suspension de huit ans infligée ce lundi par le comité d'éthique de l'instance internationale.

Malgré la suspension de huit ans infligée ce lundi par le comité d’éthique de la FIFA, Michel Platini n’a pas fait une croix sur la présidence de l’instance internationale, même si le timing s’annonce tendu pour l’ex-meneur de jeu des Bleus. « Le calendrier est serré mais il suffit que le TAS se prononce aux alentours du 15-20 janvier, ce qui est tout à fait possible en l’état des procédures, pour que Michel Platini soit autorisé à concourir, a expliqué Thomas Clay, son conseiller juridique, au micro de BFMTV. Il n’a pas du tout fait une croix sur son calendrier. Qu’il veuille être blanchi, c’est évidemment une préoccupation majeure pour lui mais cela ne veut pas dire qu’il ait fait une croix sur la candidature à la FIFA. »

Michel Platini accuse logiquement le coup, mais il n’est donc pas question de rendre les armes pour autant. « Michel Platini est extrêmement serein, poursuit Thomas Clay. Il sait que de toute façon, à terme, il sera blanchi, que ce soit par le TAS ou les juridictions civiles. Et un jour, ceux qui sont en train de monter cette opération pour l’empêcher de se présenter, devront rendre des comptes du préjudice qu’il cause à Michel Platini. On est serein. On a le droit pour nous, l’éthique pour nous contrairement à cette commission qui porte bien mal son nom. (…) Pour moi, nul doute que le TAS fera le reste du chemin et le blanchira complètement. » Reste désormais à savoir quand « Platoche » pourra concrètement saisir le TAS. Pour rappel, son éventuelle candidature à la présidence de la FIFA doit en effet être validée avant le 26 janvier.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant