Encore un espoir déçu pour la raffinerie Petroplus

le
0
Le candidat égyptien Istithmaraat jette l'éponge. Sauf solution miracle, le site devrait fermer le 15 avril.

L'espoir de reprise de la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne (Seine-Maritime) s'amenuise un peu plus. Alors que le tribunal de commerce a fixé un ultime délai - jusqu'au 16 avril - pour le dépôt des offres, l'un des candidats sur lequel le gouvernement fondait le plus d'espoir vient de jeter l'éponge. Le groupe égyptien Arabiyya Lel Istithmaraat, appuyé par le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, s'était manifesté pour la première fois officiellement au début du mois de février: vendredi, son président, Mohammed Metwalli, a remercié dans un communiqué les pouvoirs publics français pour leur soutien tout en indiquant que «la grande complexité de cette reprise dans le cadre de la phase judiciaire actuelle» l'empêchait d'aller plus loin.

Cotée à la Bourse du Caire, Istithmaraat, qui prévoyait le cas échéant d'investir plus de 10...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant