Encore un coup de rabot sur les allocations logement

le , mis à jour à 09:01
13
Encore un coup de rabot sur les allocations logement
Encore un coup de rabot sur les allocations logement

Le texte a fait l'unanimité contre lui. Et pourtant, il va concerner, dès le 1er octobre, quelque 650 000 ménages. Lundi 12, le Conseil national de l'habitat, qui réunit l'ensemble des acteurs liés au logement (locataires, propriétaires, banquiers, promoteurs, architectes...), devait se prononcer, à titre consultatif, sur un projet de décret réformant le mode de calcul des aides au logement. Cette réforme, prévue dans le projet de loi de finances pour 2016, a été rejetée à la quasi-unanimité, ce qui n'empêchera pas son application.

 

Si un premier volet appliqué depuis le 1er juillet a touché 77 600 ménages, ce décret va, lui, concerner 10 % des 6,5 millions d'allocataires, selon le ministère d'Emmanuelle Cosse. Des ménages qui appartiennent en majorité à la classe moyenne, selon la Confédération nationale du logement (CNL).

 

Le livret A désormais pris en compte

 

D'ici deux semaines, le patrimoine non imposé — livrets A, livrets d'épargne logement et d'épargne populaire, résidences secondaires non louées... — sera pris en compte, dès lors qu'il est supérieur à 30 000 €.

 

Exemple : votre salaire net imposable s'élève à 1 000 € par mois, votre livret A est au plafond (22 950 €) et vous êtes copropriétaire d'une maison à hauteur de 15 000 € : vous devrez déclarer ce patrimoine (37 950 €), à la CAF. Un rendement de 3 % sera appliqué aux 7 950 €. Ce montant sera ajouté à vos revenus. « Selon la simulation du ministère, dans cet exemple, l'allocataire perdra 50 € d'aide par mois », rapporte Eddie Jacquemart, président de la CNL. Certains perdront plus, voire la totalité de l'allocation. Combien ? Le ministère n'avance pas de chiffres. Mais il connaît l'objectif d'économie : 100 M€ en année pleine.

 

« C'est une improvisation pour racler les fonds de tiroir », s'offusque Michel Piron, député UDI et président du Conseil national de l'habitat, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fortunos il y a 3 mois

    Stop a l assistanat de ces apl alloc logements meme si les proprios ne sont pas contents ,car ils ne pourraient plus trouver de locataires avec des loyers qui ne doivent pas depasser le quart de leurs revenus

  • kram123 il y a 3 mois

    Donnez aux plus pauvre qui arrive en France avec rien ni envie de travailler ni envie de nous ressembler... On achète de la paix sociale aux dépend de ceux qui veulent s'en sortir

  • kram123 il y a 3 mois

    cest les blancs qui travaillent et payent comme d'habitude.La France est le seul pays au monde où l'on fait de la décroissance et on distribue tout l'argent aux étrangers Mnt la France est 20 eme mondial en pibMerci la classe pouritique

  • gerlaud il y a 3 mois

    à quand une loi qui abaisse de 50% les revenus et privilèges des politicard qui nous tondent c'est fou quand même de voir des trucs aussi stupide comme la prise en compte du livret A et dire qu'on les payent grassement pour pondre de telles anneries

  • dotcom1 il y a 3 mois

    De quoi se plaint-on? Les loyers ont baissé grâce à ALUR, ca compensera.

  • melvyn1 il y a 3 mois

    et dans le futur......................baisse des loyers !

  • a.lauver il y a 3 mois

    une usine a gaz pour economiser 100M et qui en coutera sans doute autant à gérer. des genies nos gouvernants

  • M940878 il y a 3 mois

    il serait bon aussi de limiter les allocs à deux enfants max

  • wtc2001 il y a 3 mois

    Il faudrait aussi que les logements sociaux aillent réellement à ceux qui en ont besoin...

  • pretre1 il y a 3 mois

    Hé ben ceux qui dépassent et ont des placements à 0.25 gagneront 3% en y plaçant sous leur matelas.