Encore un assassinat en Corse

le
2
RÈGLEMENT DE COMPTES MEURTRIER EN CORSE
RÈGLEMENT DE COMPTES MEURTRIER EN CORSE

AJACCIO (Reuters) - Un homme a été tué par balles mercredi en Corse, dans une station-service située à Propriano, à 60 km au sud d'Ajaccio, a-t-on appris de source judiciaire.

La victime, Patrick Sorba, âgé de 44 ans, a été prise sous le feu d'un ou plusieurs tireurs alors qu'elle se rendait dans l'établissement.

Cet homicide, le 16e cette année en Corse, intervient huit jours après l'assassinat de l'avocat Antoine Sollacaro à Ajaccio. Depuis 2007, 102 homicides ont été commis dans l'île, faisant de la Corse la zone la plus criminogène d'Europe.

Un témoin a entendu une rafale de coups de feu, laissant penser qu'un fusil d'assaut avait été utilisé par le commando qui est reparti dans un 4x4 de marque Mercedes.

Le véhicule a été retrouvé calciné peu après à côté du cimetière de Propriano. Les gendarmes ont découvert une arme semi-automatique et un pistolet à l'intérieur.

Patrick Sorba était connu des services de police pour des infractions relatives aux stupéfiants et aux armes, dit-on de source judiciaire. Son frère Francis Sorba, connu lui aussi de la police, avait été visé par une tentative d'homicide sur le port de Propriano le 1er novembre 2011.

Le Premier ministre, Jean-Marc-Ayrault, a dévoilé lundi une série de mesures ciblées destinées à "stopper la dérive" de la violence en Corse. Il a annoncé notamment la mise en place d'une cellule interministérielle et le renforcement des moyens d'enquête dans l'île. (voir )

Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a prévenu mercredi qu'il faudrait du temps pour régler le problème.

"Qui peut penser qu'en quelques mois on peut régler un problème qui n'a pas été traité depuis des années ?", a-t-il dit à la sortie du conseil des ministres.

"Nous voulons mettre fin à ces assassinats à répétition", a assuré Manuel Valls, qui se rendra en Corse avec la ministre de la Justice, Christiane Taubira, avant la fin du mois de novembre.

Roger Nicoli, avec Julien Ponthus à Paris, édité par Patrick Vignal et Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 11246605 le mercredi 24 oct 2012 à 13:21

    Valls a promis de virer la délinquance en Corse. Pourquoi ne pas commencer par les cités parisiennes ou marseillaises ? Quant on sait qu'à Amiens nord, il faut un accompagnement policier pour aller dans certaines zones à partir de 11h, l'heure où les mauvais "plaisantins" commencent à se réveiller...

  • M3101717 le mercredi 24 oct 2012 à 12:55

    Sarkozy nous réglait ça avec quelques moulinets... Quoique... a la réflexion, rien n'était réglé, la preuve ;o)