Encore trop de tués à moto et en scooter en Île-de-France

le
0
Même s'il est en baisse, le nombre de morts en deux-roues motorisés en région parisienne reste supérieur à la moyenne nationale.

C'est le scénario typique de l'accident mortel de deux-roues dans la capitale: un jeune homme qui, le week-end, rentre fatigué d'une soirée un peu trop arrosée et perd le contrôle de son véhicule. Début novembre, dans le XVIe arrondissement, un motard de 24 ans a chuté et s'est tué vers 2 heures du matin, après avoir quitté une soirée en titubant. Un drame tristement banal. «Dans un tiers des cas mortels, il y a perte de contrôle du deux-roues sans qu'un autre véhicule soit impliqué», assure Françoise Hardy, chargée de la sécurité routière à la Préfecture de police.

Actions de prévention

Au cours de dix premiers mois de l'année, le nombre de personnes décédées a baissé à Paris. La part des motards dans le nombre de tués est de 35% (16 à ce jour) contre 39,5% l'an passé. Une tendance identique à celle de l'agglomération francilienne qui enregistre une baisse de 3%, alors que le trafic des deux-roues motorisés ne cesse de progresser en Île-de-Fr

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant