Enchères minières annulées au Kirghizistan

le
0

(Commodesk) Une enchère minière menée en direct à la télévision kirghize a été annulée mardi 28 août, des manifestants ayant envahis les lieux pour protester contre la braderie du patrimoine national.

Le Kirghizistan a déjà ouvert à des capitaux canadiens la mine d'or de Kumtor, située à 4000 mètres d'altitude, dans une zone de permafrost. Toutefois, les finances publiques sont trop dépendantes des résultats de cette mine exploitée par Centerra Gold, dont l'Etat conserve 33%. En juin, des parlementaires ont suggéré sa nationalisation.

Le Parti social-démocrate au pouvoir a adopté en avril une loi de privatisation des richesses minières, et une douzaine de sites étaient proposés. La télédiffusion de la vente visait à éliminer les soupçons de corruption dans la cession de ces mines d'or.

D'après le directeur de l'agence nationale des ressources géologiques, c'est cette transparence qui gênait les opposants. La vente sera reprogrammée ultérieurement.

Le pays possède des centaines de sites riches en minerais découverts à l'époque soviétique et restés inexploités. Des sociétés chinoises, russes et turques étaient intéressées par l'exploitation des 11 sites proposés à la vente.

En 2011, le Kirghizistan a extrait 17 tonnes d'or de ses mines, et 4 tonnes d'argent, pour un produit minier déclaré de 1,9 milliard de dollars, soit 15% des ressources publiques. Le pays possèderait un potentiel de 2.000 tonnes d'or, d'après son agence des ressources géologiques et minières.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant