Enchères : l'Indochine à l'honneur à Drouot

le , mis à jour le
0
Anghor . (© Artvalorem)
Anghor . (© Artvalorem)

La vente aux enchères aura pour vocation de réunir sur près de 400 lots, des tableaux, affiches et photographies anciennes, livres d’art, mobilier, objets d’art, textiles brodés et garde-robe, révélateurs de cette fusion des styles entre Tradition et Modernité. Ces objets ont en commun une même histoire, celle d’administrateurs et voyageurs qui rapportent - dans les années 1860 à 1940 - de Saïgon, d’Hanoï, de Phnom Penh, d’Angkor de Vientiane ou de la Citadelle impériale de Hué, un peu du rêve de l’Indochine

Ouvrages et photos sur la colonisation

On trouvera des ouvrages consacrés à la grande Exposition coloniale organisée à Paris en 1931 (Livre d’or de l’exposition coloniale internationale de Paris - estimé 100/150 euros) ou le superbe recueil de la campagne photographique de P. Dieulefils : L’Indo-Chine pittoresque et monumentale. Cambodge et ruines d’Angkor (1200/1500 euros), mais aussi des photographies comme celles de la visite officielle du Maréchal Joffre à Hanoï.

Des photos professionnelles et d’amateurs seront également dispersées, souvenirs rapportés d’une Indochine fantasmée, celle des éthnies du Haut Tonkin en 1895/1905 (400/600 euros) ou du Saïgon de Marguerite Duras et des photos du lycée Chasseloup en 1930 (250/400 euros). Sans oublier de merveilleuses images de propagande que constituent les affiches pour certaines inédites (autour de 1200/1500 euros à 2000/3000

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant