Enchères 2012: les ventes de véhicules d'occasion ont tiré le marché

le
0
Le marché des autos d'occasions a boosté les enchères en France en 2012. Kuzma
Le marché des autos d'occasions a boosté les enchères en France en 2012. Kuzma

(AFP) - Le marché des ventes aux enchères publiques en France en 2012 a légèrement progressé de 1,9% par rapport à l'année précédente, atteignant 2,42 milliards d'euros, grâce au dynamisme des adjudications de véhicules d'occasion, le secteur de l'art affichant un repli.

Après une année 2011 très vigoureuse (+8,6%), les ventes aux enchères ont fait preuve d'une "résistance contrastée dans un contexte économique morose", souligne le Conseil des ventes volontaires (CVV), qui publie lundi son enquête annuelle auprès des opérateurs du marché.

Contrairement à 2011 où tous les secteurs avaient progressé, la hausse enregistrée en 2012 résulte essentiellement du secteur "Véhicules d'occasion et matériel industriel", qui représente 44,8% des montants adjugés. Il réalise 1,08 milliard d'euros en 2012, en hausse de 6,5% (+7,4% en 2011).

En revanche, le secteur "Art et objets de collection", avec un montant de 1,22 milliard d'euros, recule de 1,8% après un bond de 8,4% en 2011.

Le secteur "Chevaux" (110 millions d'euros) progresse très légèrement de 0,9% après une hausse de 11,8% en 2011.

Conséquence de ces variations divergentes, les grandes maisons d'enchères du marché de l'art, Christie's et Sotheby's, qui occupaient les deux premières places du podium en 2011, se font doubler par deux opérateurs spécialisés dans les voitures d'occasion.

Guignard et Associés (Bretagne) arrive premier en 2012 avec 181 millions d'euros. Alcopa (Ile-de-France) est second avec 167 millions d'euros.

Christie's France passe à la troisième place (161 millions d'euros), Sotheby's France à la cinquième (152 millions), Artcurial étant sixième (112 millions).

pcm/dpn

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant