Enceinte de quadruplés à 65 ans : "Ceux qui ont fait cela ne sont pas des médecins"

le
1
Le cas de Annegret Raunigk, enceinte de quadruplés à 65 ans, inquiète les médecins.
Le cas de Annegret Raunigk, enceinte de quadruplés à 65 ans, inquiète les médecins.

À 65 ans l'Allemande Annegret Raunigk, mère de treize enfants et sept fois grand-mère, est à nouveau enceinte... de quadruplés. Le cas passionne le public, mais consterne le monde médical. Le professeur Israël Nisand, chef du pôle de gynécologie obstétrique au CHU de Strasbourg et fondateur du Forum européen de bioéthique, explique les raisons de son inquiétude. Le Point.fr : Comment réagissez-vous à la nouvelle de cette grossesse ? Israël Nisand : Elle me choque, et elle m'inquiète. Ceux qui ont pratiqué cette insémination ne sont pas des médecins. Ce sont des affairistes, des prestataires de service. Je crois que l'un des grands défauts de l'être humain est l'avidité : on veut faire le plus d'argent possible, le plus rapidement possible. Y compris, dans certains pays, sur des sujets relevant de la santé et de la vie humaine. J'ai vu en Turquie ou en Inde des lieux où se pratiquait l'aide médicale à la procréation dans des conditions sordides, à partir d'ovules vendus par des jeunes femmes. Comme les patientes ne peuvent revenir plusieurs fois, les médecins implantent l'ensemble des embryons qu'ils ont obtenus, et "au revoir, madame". Quels sont les risques d'une telle grossesse ? 80 femmes meurent en couche chaque année en France, sur 800 000 naissances. Parmi elles, 60 ont plus de 40 ans. À partir de cet âge, les risques d'embolie, d'AVC, d'infarctus sont accrus. La grossesse met en...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le lundi 13 avr 2015 à 14:34

    Absolument, ce sont des Mengelé.