Encadrement militaire : le débat qui divise à l'Assemblée

le
0
Le texte de loi, très décrié à gauche comme à droite, est étudié mardi par les députés. Il a déjà été rejeté par la commission de la Défense de l'Assemblée nationale.

L'idée avait été défendue par Ségolène Royal dès 2007. Mais elle divise la droite. La proposition de loi sur l'encadrement militaire des mineurs déliquants doit être étudiée aujourd'hui à l'Assemblée nationale par les députés. Cet encadrement militaire des jeunes, défendu par le député UMP, Eric Ciotti, durerait de quatre à six mois. Le nouveau «service citoyen pour les mineurs déliquants» se déroulerait dans des établissements publics d'insertion de la défense (Epide) qui reçoivent déjà des jeunes au titre du dispositif «Défense deuxième chance». Il serait proposé aux mineux âgés de 16 à 18 ans en alternative à une sanction ou à une sanction avec mise à l'épreuve.

Ce projet de loi a toutes les chances d'être adopté aujourd'hui mais il ne fait pas l'unanimité. La commission de la Défense de l'Assemblée nationale l'a ainsi rejeté le 27 septembre dernier à 12 voix contre 2.En coulisse, il se dit que c'est Michèle Alliot-Marie, l'ancienne ga

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant