Encadrement des loyers à Lille : Valls donne son accord à Aubry

le
0
Encadrement des loyers à Lille : Valls donne son accord à Aubry
Encadrement des loyers à Lille : Valls donne son accord à Aubry

Confronté à une fronde au sein du PS, le Premier ministre a choisi de lâcher du lest sur l'encadrement des loyers. Samedi, la maire PS de Lille Martine Aubry a en effet demandé que sa ville, «reconnue comme la troisième ville la plus chère de France», bénéficie de l'encadrement des loyers que Manuel Valls souhaitait jusque là limiter à Paris, à titre de test. Interrogé aujourd'hui dans Le Journal du dimanche, ce dernier lui donne son accord.

«Si en plus de Paris, d'autres villes comme Lille sont volontaires pour expérimenter l'encadrement des loyers, qu'elles le fassent», déclare le Premier ministre au JDD.

Martine Aubry n'est pas présente à l'université d'été du PS à La Rochelle. Mais sa demande, exprimée dans un communiqué, menaçait d'ouvrir une nouvelle brèche dans une majorité socialiste déjà ébranlée par les coups d'éclat du duo Montebourg-Hamon, démissionnés quelques jours plus tôt du gouvernement, et par la provocation de Christiane Taubira s'affichant samedi au côté des «frondeurs». 

Le président socialiste de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone(PS), avait ainsi appuyé la demande de Martine Aubry : «Sur le fond, elle a raison», avait-il réagi samedi, regrettant toutefois le moment choisi par l'ancienne patronne du parti socialiste, en pleine tension entre le gouvernement et une partie des élus PS.

A droite, certains n'avaient pas manqué d'appuyer immédiatement là où cela fait mal. L'ancien ministre du Travail UMP Xavier Bertrand, avait ainsi estimé que Martine Aubry avait fait cette demande «uniquement pour gêner Manuel Valls et François Hollande». Avant que l'intervention de la maire de Lille soit rendue publique, l'ex-ministre UMP du Logement Benoist Apparu avait salué la refonte du dispositif en faveur du logement, estimant que Manuel Valls avait «cédé au bon sens, pas aux lobbies immobiliers». 

QUESTION DU JOUR. Taubira s'affiche avec les frondeurs du PS : ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant