ENCADRE-USA/Elections-Les priorités des républicains au Congrès

le
0

WASHINGTON, 3 novembre (Reuters) - Les républicains devraient gagner des sièges au Sénat américain lors des élections de mi-mandat, mais même en détenant une majorité des sièges ils pourraient avoir besoin du soutien de quelques sénateurs démocrates pour faire avancer les dossiers qu'ils défendent. Précisions sur les priorités républicaines pour 2015. BUDGET, DETTE Le Congrès se penchera à partir du 12 novembre sur le budget de l'année fiscale 2015. Certains conservateurs plaident pour une nouvelle extension à court terme, afin de permettre à une majorité républicaine de faire pression sur le gouvernement pour obtenir des coupes dans les budgets fédéraux de sécurité sociale l'année prochaine. D'autres préfèreraient maintenir les plafonds budgétaires actuels pour permettre la négociation d'un accord plus ambitieux pour l'année fiscale 2016, qui débute en octobre 2015. L'unité des républicains sera mise à l'épreuve en mars, lorsque le Congrès devra se prononcer sur l'augmentation du plafond de la dette fédérale. Les élus républicains pourraient par ailleurs profiter de ces discussions pour remettre sur la table la question de la réduction des dépenses publiques. TRANSPORTS En mai, le Congrès devra voter le budget fédéral réservé aux infrastructures de transport et tenter de trouver un moyen d'alimenter le fonds autoroutier (Highway Trust Fund), insuffisamment financé. Les républicains ont résisté aux appels de l'industrie du poids lourd et d'autres groupes du secteur à une augmentation de la taxe fédérale sur l'essence, qui n'a pas été relevée depuis 22 ans. Selon des conseillers républicains et des analystes politiques, parvenir à un projet de loi sur les transports à long terme pourrait par ailleurs bénéficier au parti en 2016, en démontrant sa capacité à gouverner. KEYSTONE Approuver le projet d'oléoduc géant Keystone Pipeline, qui doit permettre de transporter le pétrole extrait des sables bitumineux du Canada vers des raffineries aux Etats-Unis, sera l'une des priorités des républicains s'ils obtiennent la majorité au Sénat. Barack Obama a reporté l'approbation du projet de quelque 10 milliards de dollars (8 milliards d'euros), déclarant qu'il n'approuverait pas un projet qui accentuerait le changement climatique, mais un Sénat à majorité républicaine n'aurait pas besoin de son feu vert pour voter un texte sur Keystone. PROJETS DE LOIS REJETÉS Les républicains de la chambre des représentants ont présenté de nombreux projets de loi qui n'ont jamais reçu l'approbation d'un Sénat à majorité démocrate. La plupart des lois proposées prévoyaient des modifications de la réglementation en faveur du milieu des affaires qui seraient plus susceptibles d'être approuvées avec un Sénat contrôlé par les républicains. Mais même avec une courte majorité au Sénat, le parti républicain devra choisir ses dossiers et, plutôt que de repartir à la charge contre l'Obamacare, certains conseillers appellent à se concentrer sur des propositions qui pourraient s'attacher le soutien d'élus démocrates, telles l'abrogation d'une taxe sur des dispositifs médicaux. DÉSIGNATION DE HAUTS RESPONSABLES Avec un sénat à majorité républicaine, l'approbation des nominations par le président américain de responsables de l'exécutif et du système judiciaire devrait être moins aisée. Les républicains pourraient par ailleurs envisager de réclamer le retrait d'une réforme permettant d'obtenir l'approbation du sénat avec une simple majorité au lieu de 60 % des voix. (David Lawder et Amanda Becker; Agathe Machecourt pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux