ENCADRE-Quatre millions d'Écossais appelés aux urnes le 18 septembre

le
1

EDIMBOURG, 8 septembre (Reuters) - Les Écossais devraient savoir vendredi 19 septembre au matin s'ils appartiennent toujours au Royaume-Uni ou si leur route se sépare de celle des Anglais après plus de 300 années passées ensemble sous le pavillon de l'Union Jack. Le dépouillement commencera dès la fermeture des bureaux de vote, écoles, salles paroissiales et communales, jeudi 18 septembre à 22 heures (21h00 GMT). Au total, quelque 4.166.683 Écossais et résidents sont inscrits sur les listes électorales pour ce scrutin lors duquel ils devront répondre par oui ou par non à cette simple question: "L'Ecosse doit-elle être un pays indépendant" Le corps électoral comprend les Écossais de naissance mais également les résidents tant qu'ils se sont inscrits sur les listes électorales, si bien que les Écossais qui vivent et travaillent en Angleterre ou ailleurs ne seront pas appelés à voter sauf s'ils figurent toujours sur les listes de leur terre d'origine. Au total, plus de 400.000 résidents anglais pourront s'exprimer ainsi que 120.000 ressortissants européens. Les dernières enquêtes d'opinion montrent que le résultat risque d'être très serré, le camp du "oui" devançant désormais d'une courte tête celui du "non" dans un sondage publié dimanche par le Sunday Times. ID:nL5N0R800P Le dépouillement se déroulera dans 32 centres régionaux qui transmettront ensuite leurs résultats à un haut fonctionnaire chargé de les réunir au Royal Highland Centre, situé à Ingliston, près d'Edimbourg. "Nous nous attendons à ce que les résultats soient annoncés formellement à l'heure du petit-déjeuner", déclare Susan Ferrier, attachée de presse du bureau chargé de l'organisation du référendum sur l'indépendance de l'Ecosse. Il faudra cependant peut-être attendre la fin de matinée pour que soient communiqués les résultats définitifs, "c'est très probable", ajoute-t-elle. Une flotte d'hélicoptères a été mise à la disposition de l'organisation du référendum pour faciliter la transmission des résultats en provenance des îles les plus reculées de la nation écossaise, dans l'Ouest notamment où un tiers de la population habite dans des localités peuplées de moins d'un millier d'âmes. (Alistair Smout, Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le lundi 8 sept 2014 à 17:45

    Ils vont enfin être libre de leur esclavage Anglo-saxon.