ENCADRE-Principaux suspects liés aux attaques de Paris et Bruxelles

le , mis à jour le
0
    BRUXELLES, 9 avril (Reuters) - Les éléments de l'enquête sur 
les attentats du 22 mars à Bruxelles font apparaître des liens 
entre leurs auteurs présumés et les attaques djihadistes du 13 
novembre à Paris. 
    Le point sur cette nébuleuse après l'arrestation de Mohammed 
Abrini, en fuite depuis les attentats de Paris et qui pourrait 
être l'"homme au chapeau" filmé en compagnie des deux kamikazes 
de l'aéroport de Bruxelles-Zaventem. 
    -------------------------- 
    LES KAMIKAZES DE BRUXELLES 
    -------------------------- 
    * KHALID EL BAKRAOUI, 27 ans, Belge. Il s'est fait exploser 
le 22 mars au matin à la station de métro de Maelbeek, selon le 
parquet belge. Il avait été condamné en 2011 à cinq ans de 
prison pour "car-jacking". Remis en liberté provisoire, il avait 
violé les termes de sa conditionnelle et était en fuite depuis 
octobre. Selon des médias belges, qui citent des sources 
policières, il a utilisé une fausse identité pour louer 
l'appartement de Forest, une commune du sud de l'agglomération 
bruxelloise, où une perquisition menée le 15 mars a conduit 
trois jours plus tard à l'arrestation de SALAH ABDESLAM, l'un 
des principaux suspects des attaques de Paris. 
    Le quotidien La Dernière Heure précise qu'il a aussi loué, 
sous une fausse identité, une maison à Charleroi où sont passés 
une partie des membres des commandos du 13 novembre. 
     
    * IBRAHIM EL BAKRAOUI, 29 ans, Belge. Frère de Khalid, il 
s'est fait exploser à l'aéroport de Bruxelles. Il a été repéré 
sur les images des caméras de surveillance en compagnie de deux 
hommes. Ibrahim El Bakraoui avait été condamné à neuf ans de 
prison en 2010 pour avoir tiré sur des policiers lors d'une 
tentative de braquage. Remis en liberté conditionnelle l'an 
dernier, il était lui aussi recherché par la police pour ne pas 
avoir respecté les termes de sa libération.  
    Il avait été expulsé de Turquie vers les Pays-Bas en juillet 
2015, un mois après son arrestation par la police turque près de 
la frontière syrienne. Comme son nom ne figurait sur aucune 
liste de personnes recherchées, les autorités néerlandaises 
l'avaient laissé repartir libre. Selon Ankara, les autorités 
belges avaient été informées qu'il était un djihadiste étranger 
mais ont ignoré les avertissements.  
    D'après le ministre néerlandais de l'Intérieur, Ard van der 
Steur, le FBI américain a informé les Pays-Bas le 16 mars, soit 
six jours avant les attentats de Bruxelles, que les frères 
Bakraoui étaient recherchés par les autorités belges. 
     
    * NAJIM LAACHRAOUI, 25 ans, Belge. Selon des médias belges 
citant des sources des services de sécurité, il est le deuxième 
kamikaze de l'aéroport de Bruxelles. Selon le Parquet, son ADN a 
été retrouvé dans des logements utilisés par certains des 
auteurs des attentats de Paris de novembre. Parti pour la Syrie 
en février 2013, il y aurait reçu une formation d'artificier. 
Voyageant sous la fausse identité de SOUFIANE KAYAL, il s'est 
rendu en septembre de Hongrie en Autriche dans un véhicule 
conduit par SALAH ABDESLAM. 
    D'après des médias belges et français, il a été l'un des 
coordinateurs, depuis Bruxelles, des attaques du 13 novembre. 
 ID:nL8N14S24J  et  ID:nL5N16X02U  
    ---------------------------------- 
    ARRETES PAR LES FORCES DE SECURITE 
    ----------------------------------     
    * SALAH ABDESLAM, 26 ans, Français. Incarcéré, il était 
jusqu'à son arrestation le fugitif le plus recherché d'Europe, 
pour sa participation présumée aux attentats de Paris. Né et 
élevé en Belgique par des parents originaires du Maroc, il 
aurait déclaré au cours d'un interrogatoire qu'il avait 
l'intention de se faire exploser au Stade de France le 13 
novembre mais qu'il avait renoncé à ce projet au dernier moment. 
Selon les enquêteurs, il aurait joué un rôle de logisticien dans 
les attaques de Paris. Il a été inculpé pour "participation à 
des meurtres terroristes et participation aux activités d'un 
groupe terroriste".  ID:nL5N16R05Y  
    Il sera transféré de Belgique en France "d'ici quelques 
semaines", a déclaré jeudi l'un de ses avocats.   
Mais la France pourrait demander sa "remise temporaire" pour 
permettre son interrogatoire et sa mise en examen, a déclaré 
vendredi le ministre français de la Justice, Jean-Jacques 
Urvoas.  ID:nL5N17B1JZ  
    Son frère BRAHIM s'est fait exploser le 13 novembre au 
Comptoir Voltaire, dans le XIe arrondissement. A 31 ans, il 
était propriétaire, avec son frère, du café des Béguines situé 
dans leur commune natale de Molenbeek. 
     
    * MOHAMED ABRINI, 31 ans, Belge. Arrêté le 8 avril à 
Anderlecht, il figurait sur la liste des 50 fugitifs les plus 
recherchés en Europe dressée par Europol. Des images de caméras 
de surveillance datant du 11 novembre le montrent en compagnie 
de SALAH ABDESLAM conduisant une Clio noire utilisée lors des 
attentats de Paris.  
    "Il ressort de l'instruction sur les attentats de Paris que 
Mohamed Abrini et Salah Abdeslam ont loué l'appart-hôtel à 
Alfortville juste avant les attentats. C'est dans cet 
appartement que plusieurs des terroristes kamikazes ont séjourné 
peu avant les attentats de Paris", a ajouté le substitut du 
parquet fédéral, Thierry Werts.  ID:nL5N17B3VC  
    Mohamed Abrini pourrait aussi être, mais cela n'est toujours 
pas établi, "l'homme au chapeau" filmé le 22 mars par les 
caméras de surveillance de l'aéroport de Bruxelles-Zaventem avec 
IBRAHIM EL BAKRAOUI et NAJIM LAACHRAOUI, les deux kamikazes 
islamistes qui se sont faits exploser dans le hall des départs. 
    Ses empreintes digitales et son ADN ont par ailleurs été 
identifiés dans des planques utilisées par les auteurs des 
attentats de Bruxelles, notamment l'appartement de la rue Max 
Roos à Schaerbeek transformé en laboratoire de produits 
explosifs d'où sont partis les kamikazes de l'aéroport de 
Zaventem.  ID:nL5N16Y00C   
    Surnommé "Brioche" parce qu'il travaillait dans une 
boulangerie, Abrini était un habitué des Béguines, le bar que 
les frères Abdeslam tenaient à Molenbeek jusqu'à sa fermeture, 
en septembre 2015, par la police à la suite de plaintes faisant 
état de trafics de drogue. 
     
    * OUSSAMA K, alias OUSSAMA KRAIEM selon les médias belges, 
Suédois. Les enquêteurs belges ont établi qu'il avait utilisé la 
fausse identité syrienne de NAÏM AL HAMED. Considéré comme "très 
dangereux et probablement armé", selon l'avis de recherche de la 
police française, il a également été arrêté le 8 avril. 
    L'enquête se poursuit activement pour déterminer s'il est le 
suspect aperçu le 22 mars en compagnie de KHALID EL BAKRAOUI, le 
kamikaze de la station de métro Maelbeek. 
    Le parquet fédéral ajoute qu'il a été filmé dans un magasin 
de Bruxelles lors de l'achat des sacs qui ont servi aux 
attentats à l'aéroport de Zaventem. 
    Selon des médias belges, il serait revenu de Syrie via l'île 
grecque de Leros, qu'il a rallié en septembre avec un groupe de 
réfugiés. En octobre, il a été contrôlé en Allemagne, près 
d'Ulm, dans une voiture en compagnie de SALAH ABDESLAM et 
d'AMINE CHOUKRI (voir ci-dessous). 
     
    * REDA KRIKET, un Français de 34 ans arrêté le 24 mars au 
matin à Boulogne-Billancourt alors qu'il projetait un attentat 
en France, selon les autorités. Il avait été condamné par 
contumace en juillet dernier à Bruxelles à dix ans de prison 
pour participation à un réseau de recrutement djihadiste, la 
"filière syrienne".  ID:nL5N1725HN  
    Son arrestation, a dit le ministre français de l'Intérieur 
Bernard Cazeneuve, a permis de "mettre en échec un projet 
d'attentat en France, conduit à un stade avancé". 
     
    * KHALID ZERKANI, un Marocain de 42 ans, lui aussi condamné 
à l'issue du procès de la "filière syrienne" à douze ans de 
prison et qui est actuellement incarcéré. Il est accusé d'avoir 
dirigé un réseau de recrutement de combattants. 
     
    * AMINE CHOUKRI ou MOUNIR AHMED ALAAJ (deux fausses 
identités) a été arrêté le 18 mars en même temps que SALAH 
ABDESLAM dans une maison de Molenbeek. Comme lui, il a été 
inculpé samedi par la justice belge pour "meurtre terroriste". 
    Il est soupçonné d'être arrivé en Europe en septembre via 
l'île grecque de Leros en compagnie d'OUSSAMA KRAIEM. De sources 
proches du dossier, on ajoute que les deux kamikazes irakiens du 
Stade de France sont arrivés avec eux. 
    Choukri se trouvait avec Kraiem et Abdeslam dans le véhicule 
contrôlé en octobre en Allemagne, près d'Ulm.      
    Des enquêteurs cités dans des médias belges le soupçonnent 
d'avoir préparé simultanément aux attentats de Bruxelles avec 
MOHAMED BELKAÏD (voir ci-dessous) et Salah Abdeslam des attaques 
similaires aux attentats de Paris.  
     
    * MEHDI NEMMOUCHE, 30 ans, Français. Il a tué quatre 
personnes lors de l'attaque du Musée juif de Bruxelles en mai 
2014. Interpellé à Marseille puis remis à la justice belge, il 
est actuellement détenu à la prison de haute sécurité de Bruges, 
là où est incarcéré SALAH ABDESLAM. 
    ------------------------------- 
    TUES PAR LES FORCES DE SECURITE 
    ------------------------------- 
    * ABDELHAMID ABAAOUD, Belge. Alors âgé de 28 ans, il est 
mort lors de l'assaut mené le 18 novembre par les forces de 
l'ordre contre un appartement du centre-ville de Saint-Denis. Le 
nom de cette figure de la propagande de l'organisation Etat 
islamique (EI), connu sous le nom de guerre d'ABOU OMAR AL 
BELGIKI (Le Belge), était apparu dans plusieurs enquêtes de 
l'anti-terrorisme en France et en Belgique.  
    Sa présence à bord de la Seat qui a attaqué des bars et 
restaurants des Xe et XIe arrondissements de Paris le 13 
novembre est établie. Son empreinte digitale a été relevée sur 
une des trois armes retrouvées dans ce véhicule, puis des images 
de vidéo-surveillance le montrent entrant dans le métro à la 
station Croix de Chavaux, à Montreuil, où la voiture a été 
abandonnée. 
    Il aurait en outre dirigé plusieurs attaques dont celle du 
Musée juif de Bruxelles, commise en mai 2014 par MEHDI 
NEMMOUCHE, et celle du Thalys Bruxelles-Paris, en août dernier. 
Il se vantait également d'avoir échappé à la police belge lors 
d'une opération des unités spéciales menée en janvier 2015 à 
Verviers, près de Liège, dans l'est de la Belgique, où deux 
islamistes ont péri. 
    En juillet 2015, il a été condamné par contumace à 20 ans de 
prison dans le procès de la "filière syrienne" en Belgique dans 
lequel ont également été condamnés KHALID ZERKANI et REDA 
KRIKET.  ID:nL8N13D3FT  
         
    * MOHAMED BELKAÏD, 35 ans, Algérien. Abattu le 15 mars par 
un tireur d'élite de la police belge dans l'appartement de la 
rue du Dries à Forest, il aurait illégalement résidé en Belgique 
et n'était jusqu'alors connu que pour des délits mineurs commis 
en 2014. Il a été identifié à bord du véhicule qui a transporté 
SALAH ABDESLAM et NAJIM LAACHRAOUI de Hongrie vers l'Autriche en 
septembre alors qu'il voyageait sous la fausse identité de SAMIR 
BOUZID. Il a été identifié sur des images de caméras de 
surveillance en compagnie de Najim Laachraoui effectuant un 
virement au bénéfice de HASNA AÏT BOULAHCEN, cousine 
d'ABDELHAMID ABAAOUD, morte comme lui lors de l'assaut de la 
police à Saint-Denis le 18 novembre. 
    D'après des médias belges et français, il a été avec Najim 
Laachraoui l'un des coordinateurs, depuis Bruxelles, des 
attaques du 13 novembre.  ID:nL8N14S24J  
 
 (Robin Emmott, Philip Blenkinsop et Foo Yun Chee; Nicolas 
Delame, Guy Kerivel, Simon Carraud et Henri-Pierre André pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant