ENCADRE-Poutine accuse les Occidentaux de se tromper en Ukraine

le
1

MOSCOU, 18 décembre (Reuters) - Vladimir Poutine a déclaré jeudi que l'objectif de la Russie était de rétablir aussi vite que possible l'unité politique de l'Ukraine et a dénoncé l'attitude des Occidentaux, Etats-Unis en tête, depuis la chute du mur de Berlin. S'exprimant lors de sa conférence de presse traditionnelle de fin d'année, le président russe a estimé que la crise en Ukraine "devait être réglée par des mesures politiques et non sous la pression d'un blocus économique ou le recours aux forces armées". "Nous supposons qu'un espace politique général sera rétabli (en Ukraine). Il est difficile de dire aujourd'hui ce qu'il sera. Mais il semble que c'est ce que nous devrions chercher à obtenir. Les deux camp devraient rechercher cela", a-t-il ajouté. Alors que Moscou est accusé de soutenir les séparatistes pro-russes de l'est de l'Ukraine, Poutine a redit qu'à ses yeux, ce qui se passe est une "opération punitive menée par Kiev". "Je pense que dans la crise ukrainienne, nous avons raison, et nos partenaires occidentaux ont tort", a-t-il poursuivi. Dans la droite ligne de son discours devant le Parlement, au début du mois, où il avait accusé les "ennemis d'hier" de vouloir la perte de la Russie, Poutine a réaffirmé que Moscou ne faisait que se défendre d'agressions extérieures. "Après la chute du mur de Berlin, après l'effondrement de l'Union soviétique, nous nous sommes entièrement ouverts à nos partenaires. Et qu'avons-nous obtenu en retour ? Un soutien direct et entier au terrorisme dans le Nord-Caucase", a-t-il affirmé. "Nous n'attaquons personne dans le sens politique du terme, nous n'agressons personne, nous ne faisons que protéger nos intérêts. Et cela explique précisément le mécontentement des partenaires occidentaux, des Etats-Unis avant tout." "Nous n'avons que deux bases militaires à l'étranger, les Américains en ont tout autour de la planète. Et vous voulez dire que nous nous conduisons de manière agressive ?", a-t-il interrogé, affirmant que les Etats-Unis constituaient une menace contre la Russie et accusant l'Otan d'avoir édifié un "mur virtuel" à ses frontières. (Gabriela Baczynska; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le jeudi 18 déc 2014 à 14:24

    Réglée par des mesure politiques ? il ne doit pas savoir que la Crimée a été annexée militairement par la Russie dont il est le président.Et si il souhaite que la crise en Ukraine soit réglée par des mesures politiques: il fait rentrer en Russie tous les militaires russes et le matériel de guerre livré aux révolutionnaires ukrainiens.