ENCADRE-Les mots de la négociation sur le réchauffement climatique

le
0
    PARIS, 26 novembre (Reuters) - Principales notions au coeur 
des négociations sur le climat, censées aboutir à la conférence 
de Paris sur le premier accord universel sur la lutte contre le 
réchauffement climatique.  
     
    CADRE DE LA NÉGOCIATION 
    * Convention cadre des Nations Unies sur les changements 
climatiques (CCNUCC) : conclue au sommet mondial de la Terre à 
Rio en 1992, elle reconnaît la réalité du changement climatique, 
stipule qu'il relève d'une responsabilité collective mais 
différenciée selon le degré de développement des pays et propose 
de prévenir à l'avenir les interférences humaines sur le climat. 
    * Conférence des parties (COP) à la CCNUCC : réunion 
annuelle des 195 Etats signataires, où sont négociées les 
évolutions de la politique climatique internationale. 
    * ADP : Groupe de travail crée à la conférence de Durban en 
2011, pour négocier l'accord censé être conclu à Paris. 
    * Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du 
climat (GIEC) : créé en 1988, piloté par l'Organisation 
météorologique mondiale et le Programme des Nations unies pour 
l'environnement (PNUE), il est chargé de faire la synthèse des 
travaux scientifiques sur le réchauffement climatique. 
     
    CAUSES DU RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE 
    * Émissions de gaz à effet de serre (GES) : constituants 
gazeux de l'atmosphère, d'origine naturelle ou humaine, qui 
retiennent le rayonnement infrarouge dans l'atmosphère. Les 
émissions visées par les négociations climatiques sont celles 
d'origine humaine (usage des énergies fossiles, pratiques 
industrielles et agricoles, déboisement, etc.).  
    Les six GES d'origine humaine reconnus par le protocole de 
Kyoto (1997) sont le dioxyde de carbone (CO2), le méthane (CH4), 
le protoxyde d'azote (N20) et les gaz fluorés SF6, PFC et HFC. 
    Les gaz fluorés de type CFC, jugés responsables du trou de 
la couche d'ozone, sont couverts par celui de Montréal (1987). 
          
    OBJECTIFS DE LA NÉGOCIATION : 
    * Adaptation : ensemble des actions visant à limiter 
l'impact du changement climatique sur les sociétés et économies. 
    * Atténuation : ensemble des actions visant à réduire la 
concentration de GES dans l'atmosphère en limitant leurs 
émissions et en accroissant le stockage du carbone. 
    * Différenciation : principe visant à graduer les efforts 
demandés aux pays en fonction de leur responsabilité dans le 
réchauffement climatique et de leur niveau de développement. 
    * Contributions nationales envisagées (INDCs) : plans de 
lutte contre le réchauffement climatique que chaque Etat est 
invité à déposer dans le cadre de la conférence climat de Paris. 
    L'addition de ces plans nationaux est censée mettre la 
planète sur la voie d'un réchauffement limité à 2°C d'ici la fin 
du siècle. Mais les experts s'accordent à dire qu'on est encore 
sur une trajectoire de 2,7° à 3°, ce qui contraint les parties 
signataires à envisager une clause de révision régulière de ces 
plans ; c'est l'un des points en négociation à Paris. 
    * Pertes et dommages : mécanisme visant à compenser les 
dégâts irréversibles liés aux changements climatiques et ne 
pouvant plus être évités par l'atténuation et l'adaptation, 
subis par les pays en développement. 
         
    GROUPES DE PAYS EN PRÉSENCE 
    * Annexe 1 et Annexe B : les pays de l'Annexe 1 de la CCNUCC 
sont les Etats industrialisés et 14 pays en transition vers une 
économie de marché (Russie, Europe de l'Est) censés prendre les 
mesures les plus ambitieuses contre le réchauffement climatique. 
    Ils constituent la majorité de l'Annexe B du protocole de 
Kyoto, qui liste les pays ayant des engagements chiffrés de 
réduction d'émissions de GES. Un enjeu de la conférence de Paris 
est d'élargir le nombre d'Etats prenant de tels engagements. 
    * AOSIS (Alliance des petits Etats insulaires) : Coalition 
de 44 îles très vulnérables au réchauffement climatique et à la 
montée du niveau des océans ; ces petits Etats plaident pour une 
limitation de la hausse des températures à 1,5° C. 
    * BASIC : groupe des principaux pays émergents (Brésil, 
Afrique du Sud, Inde et Chine), très influent au sommet de 
Copenhague (2009) qu'il a contribué à faire échouer, mais 
aujourd'hui divisé. 
    * G77 : principale coalition des pays émergents et en 
développement, héritier du groupe des non alignés du temps de la 
guerre froide ; il compte 134 membres, dont la Chine, est très 
hétérogène du fait de la diversité des niveaux de développement 
de ses membres mais est encore très puissant. 
    * Pays les moins avancés (PMA) : c'est la cinquantaine de 
pays les plus pauvres du monde, dont la moitié sont africains ; 
leurs principales revendications portent sur le financement de 
l'adaptation et le mécanisme des pertes et dommages.  
    * Groupe "parapluie" : il regroupe notamment Etats-Unis, 
Canada, Australie, Japon, Nouvelle-Zélande et Russie ; il 
comprend certains des plus gros émetteurs de GES, réticents à 
s'engager sur des objectifs contraignants de réduction. 
     
    OUTILS DE LA LUTTE CONTRE LE RÉCHAUFFEMENT 
    * Fonds vert pour le climat : décidé en 2010, aujourd'hui 
doté d'un peu plus de 10 milliards de dollars, il a pour mission 
de financer des programme de réduction des émissions de GES et 
d'adaptation au réchauffement dans les pays en développement. 
    * Puits de carbone : dispositifs absorbant davantage de 
carbone qu'ils n'en émettent ; forêts, sous-sols et océans 
peuvent constituer des puits de carbone, dont les capacités de 
stockage peuvent être accrues par la technologie. 
    * Prix du carbone : un nombre croissant d'économistes, 
d'acteurs économiques et de responsables politiques jugent 
nécessaire sa fixation par une taxe ou un marché, pour inciter 
les investisseurs à se détourner des activités émettrices. 
    Cette question ne fait pas partie de la négociation de Paris 
mais sera évoquée, comme l'idée d'un "corridor carbone" fixant 
un prix plancher et un prix plafond pour la tonne de CO2.  
 
 (Edité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant