ENCADRE-Le Pen n'a "aucun souvenir" d'un contact avec Buisson en 2007

le
1
    PARIS, 27 septembre (Reuters) - Jean-Marie Le Pen dit 
n'avoir gardé aucun souvenir d'un contact avec Patrick Buisson, 
alors conseiller de Nicolas Sarkozy, entre les deux tours de 
l'élection présidentielle de 2007 et dément avoir pu favoriser 
l'ancien chef de l'Etat. 
     Dans un livre à paraître jeudi, Patrick Buisson affirme 
avoir pris contact avec celui qui était à l'époque le président 
du Front national à la demande de Nicolas Sarkozy, qui se serait 
déclaré prêt à le recevoir dans la perspective d'un éventuel 
soutien au second tour face à Ségolène Royal.   
    "Je n'ai gardé aucun souvenir d'une visite ou d'un échange 
avec Patrick Buisson, encore qu'il soit assez remarquable, entre 
les deux tours de la présidentielle de 2017", a dit Jean-Marie 
Le Pen à Reuters. 
    "Il laisse entendre que j'ai pu favoriser M. Sarkozy, mais 
ma consigne de vote du 1er mai a été l'abstention massive, pas 
de choix entre les deux candidats, entre bonnet rose et rose 
bonnet. Donc, c'est clair", a-t-il ajouté.  
     Jean-Marie Le Pen ajoute avoir "de la considération" pour 
Patrick Buisson, qu'il a bien connu dans le passé, mais ne pas 
l'avoir rencontré "depuis de nombreuses années".  
     Dans son livre à charge contre l'ancien président "La Cause 
du peuple" (éditions Perrin), selon des extraits publiés par 
L'Express, Patrick Buisson écrit qu'un premier contact avec le 
candidat du FN, arrivé en quatrième position au premier tour 
avec 10,44% des suffrages, a été pris dès le 23 avril 2007. 
     Le samedi suivant, le conseiller de l'ombre aurait fait 
passer le message selon lequel Nicolas Sarkozy, s'il devenait 
président, s'engagerait à "assurer une représentation équitable 
des minorités dans les deux assemblées". 
     Quelques jours plus tard, Jean-Marie Le Pen aurait rappelé 
Patrick Buisson pour lui lire des extraits du discours qu'il 
devait prononcer le 1er mai. 
 
 (Gérard Bon, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • chrimes il y a 4 mois

    Encore des affabulations d'un pauvre type qui essaie de faire parler de lui. Le FN n'a jamais soutenu la droite traditionnelle qu'il considère comme son ennemi N°1 ; de plus Sarko a toujours été accusé/reconnu comme ayant siphonné les voix du FN , alors pourquoi un accord avec celui qui vous rabaisse ? Tout ça ne tient pas debout. La seule action d FN envers un futur président c'est en 2012 : 6% des gens qui avaient voté FN au 1er tour ont voté flanby au 2e, celui ci a remporté avec 3% d'avance