ENCADRE-La presse britannique divisée entre Brexit et Bremain

le
0
    LONDRES, 22 juin (Reuters) - A la veille du référendum du 23 
juin, les journaux britanniques ont pris position pour ou contre 
le maintien dans l'Union européenne, espérant influencer les 
électeurs alors que les sondages promettent un vote serré. 
     
    LE CAMP DU "BREMAIN" 
     
    THE TIMES 
    Le quotidien britannique a pris clairement position contre 
le Brexit le 18 juin avec un long éditorial intitulé: "Pourquoi 
le maintien est ce qu'il y a de mieux pour la Grande-Bretagne". 
     
    THE MAIL ON SUNDAY 
    L'hebdomadaire conservateur, contre toute attente, a 
encouragé ses lecteurs à voter pour rester dans l'UE. "Pour que 
le Royaume-Uni se développe et prospère, nous devons travailler 
avec, et non contre, nos partenaires européens", a-t-il déclaré. 
     
    DAILY MIRROR    
    Le tabloïd de gauche a appelé à choisir le maintien, 
affirmant que, "pour l'avenir de notre grande Nation (...), nous 
devons mener et non partir". 
     
    THE FINANCIAL TIMES 
    "Ce n'est pas le moment de retrouver la petite Angleterre. 
Nous sommes la Grande-Bretagne. Nous avons notre contribution à 
apporter pour un monde plus prospère, plus sûr. Le choix doit 
être celui du maintien", a avancé de son côté le premier 
quotidien économique du pays. 
     
    THE GUARDIAN 
    Le principal quotidien britannique de centre-gauche a 
demandé à ses lecteurs de "voter pour un pays uni, qui garde 
contact avec le reste du monde" et "contre une nation divisée, 
qui se replie sur elle-même." 
     
    THE OBSERVER 
    Le journal, qui fait partie du même groupe que le Guardian, 
a pointé que l'UE n'était pas parfaite mais qu'en général, elle 
oeuvrait pour le plus grand bien. 
     
     
    LE CAMP DU BREXIT  
     
    THE SUN 
    Le journal le plus vendu au Royaume-Uni, avec une diffusion 
de 1,7 million d'exemplaires, a appelé ses lecteurs à voter 
"Leave" sur sa une du 14 juin. "Nous devons nous libérer de la 
dictature de Bruxelles", a-t-il écrit.  
     
    DAILY MAIL 
    Le deuxième journal le plus vendu du pays s'est prononcé en 
faveur du Brexit le 22 juin. "Si vous croyez au Royaume-Uni, 
voter "Leave". Les mensonges, les élites cupides et l'Europe 
divisée, mourante; voilà pourquoi nous pourrions avoir un bel 
avenir en dehors d'une EU détruite", a-t-il avancé. 
     
    THE TELEGRAPH 
    Le Daily Telegraph a révélé sa position dans un édito 
intitulé "Voter la sortie de l'UE pour bénéficier d'un monde 
d'opportunités".  
     
    THE SUNDAY TIMES 
    Le journal a demandé à ses électeurs de voter pour une 
sortie de l'UE pour pouvoir demander des réformes par la suite 
et rester finalement dans l'UE après un deuxième référendum. 
     
    THE SUNDAY TELEGRAPH 
    L'hebdomadaire conservateur a incité ses lecteurs à voter 
pour le Brexit, avançant que l'UE appartenait au passé et qu'en 
la quittant, le Royaume-Uni pourrait choisir qui vient 
travailler dans le pays. 
     
 
 (Sarah Young et Costas Pitas; Laura Martin pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant