ENCADRE-La France "n'a pas compris le burkini" estime sa créatrice

le
0
    LONDRES, 24 août (Reuters) - Les autorités françaises n'ont 
pas compris pourquoi le burkini avait été créé et ne devraient 
pas l'ériger en symbole de division, a affirmé mercredi Aheda 
Zanetti, la créatrice de ce costume de bain pour femmes 
musulmanes. 
    "Ils n'ont pas compris ce qu'était le burkini", 
déclare-t-elle dans une interview à la Fondation Thomson 
Reuters, ajoutant que tout le monde pouvait le porter, peu 
importe sa religion. 
    La créatrice estime d'ailleurs que 40% de ses clientes ne 
sont pas musulmanes. Des survivantes du cancer, des mères 
complexées ou des femmes qui veulent protéger leur peau du 
soleil ont également acheté le burkini.           
    L'Australienne Aheda Zanetti a créé le costume de bain en 
2004 pour que les musulmanes puissent porter un vêtement qui 
couvre leur tête, comme le hijab, lorsqu'elles pratiquent des 
activités ou des sports dans l'eau. 
    "Le burkini a été créé pour plus de liberté, de flexibilité 
et de confiance. Il a été créé pour s'intégrer dans la société 
australienne", précise-t-elle. 
    Aheda Zanetti s'étonne des débats autour du burkini, 
considéré comme normal en Australie. 
    Les tensions autour du port du burkini sur les plages 
françaises se sont avivées mercredi avec les abus reprochés aux 
policiers de plusieurs villes qui ont pris des arrêtés contre ce 
costume de bain pour femmes musulmanes.   
    Jugeant que l'affaire a pris une "tournure préoccupante", le 
président du Conseil français du culte musulman (CFCM) a été 
reçu à sa demande mercredi après-midi par le ministre de 
l'Intérieur Bernard Cazeneuve. 
    Aheda Zanetti, qui vit depuis plus de quarante ans en 
Australie, a eu l'idée de créer le burkini en voyant les 
difficultés de sa nièce, qui porte le hijab, à trouver des 
vêtements légers pour jouer au netball (un sport semblable au 
basketball) dans son école. 
 
 (La Thomson Reuters Foundation est une organisation caritative 
qui couvre des sujets liés à l'actualité humanitaire, aux 
conflits, à l'esclavage moderne et au trafic d'êtres humains, 
aux droits des femmes et au changement climatique.; http://news.trust.org; 
 Lin Taylor, Laura Martin pour le service français, édité par 
Tangi Salaün) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant