ENCADRE-La crise nord-coréenne relance le débat sur l'armement à Séoul

le
0
    SEOUL, 11 août (Reuters) - Les tensions entre la Corée du 
Nord et les Etats-Unis ont relancé à Séoul le débat sur 
l'armement de la Corée du Sud, certains députés réclamant même 
un "équilibre nucléaire" dans la péninsule. 
    Pour ces élus conservateurs, Séoul devrait demander à 
Washington de redéployer un arsenal nucléaire en Corée du Sud si 
cette dernière ne peut pas développer son propre programme. 
    Les Etats-Unis ont retiré leurs armes nucléaires de Corée du 
Sud en 1992, lorsque les deux Corées se sont entendues sur le 
principe d'une péninsule dénucléarisée. 
    Malgré cet accord et diverses résolutions du Conseil de 
sécurité des Nations unies, la Corée du Nord a procédé depuis 
2006 à cinq essais nucléaires. Elle a multiplié cette année les 
tirs de missiles balistiques dans le but affiché de les doter 
d'ogives nucléaires. 
    "C'est désormais le moment de réfléchir activement à 
l'hypothèse de faire revenir des armes nucléaires tactiques (en 
Corée du Sud)", a dit Chung Woo-taik, chef de file au parlement 
du principal parti d'opposition, Liberté Corée, à Reuters. 
    "La Corée du Nord a rompu il y a longtemps l'accord de 
dénucléarisation", a ajouté le dirigeant conservateur. 
    La réintroduction d'armes nucléaires en Corée du Sud semble 
toutefois un scénario peu probable car elle décrédibiliserait 
les demandes de Séoul et Washington sur un abandon par Pyongyang 
de son propre programme nucléaire militaire. 
    Pour le moment, les dirigeants sud-coréens se concentrent 
plutôt sur le cadre imposé au pays dans le domaine balistique. 
La Corée du Sud est pour l'instant seulement autorisée à 
disposer de missiles d'un rayon d'action de 800 km avec une 
charge maximale de 500 kg. 
    Davantage qu'une augmentation du rayon d'action, les 
dirigeants sud-coréens aimeraient pouvoir au moins doubler la 
charge autorisée afin de pouvoir si nécessaire percer les 
bunkers souterrains et les défenses des sites nucléaires 
nord-coréens. 
 
 (Christine Kim et Heekyong Yang, avec Soyoung Kim; Bertrand 
Boucey pour le service français, édité par Tangi Salaün) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant