ENCADRE-Groupama prêt à participer à des discussions sur la CNP (actualisé)

le
0

(Actualisé avec déclaration du DG de la CNP sur le pacte d'actionnaires) par Matthieu Protard PARIS, 19 février (Reuters) - L'assureur mutualiste Groupama s'est dit prêt jeudi à participer à d'éventuelles discussions autour de l'avenir de CNP Assurances CNPP.PA qui vient de signer avec la banque BPCE un nouveau partenariat dans l'assurance emprunteur et la prévoyance. En novembre, le journal Les Echos indiquait que Groupama envisageait le rachat de la CNP pour donner naissance à un grand groupe mutualiste diversifié entre l'assurance dommages et l'assurance vie. ID:nL6N0SU5QF Le spécialiste français de l'assurance vie avait à cette époque indiqué n'avoir reçu aucune proposition de la part de Groupama. ID:nL6N0SV0YH Premier actionnaire de la CNP avec 40,8% du capital, la Caisse des dépôts avait de son côté indiqué qu'aucune discussion n'était en cours en vue d'un rapprochement avec Groupama. ID:nL6N0T25FK "Il y a aujourd'hui beaucoup de questions que se pose la CNP à un moment où par ailleurs arrive Solvabilité 2 qui favorise les groupes de grande taille, et surtout les groupes diversifiés", a déclaré lors d'une conférence de presse Thierry Martel, le directeur général de Groupama, en allusion à la spécialisation de la CNP sur l'assurance vie. "Au fond, la CNP devient en France une usine de production essentiellement d'un seul réseau qui est celui de la Banque postale", a-t-il ajouté. En 2014, le réseau des Caisses d'épargne (groupe BPCE) a été le premier contributeur au chiffre d'affaires de la CNP à hauteur de 9,79 milliards d'euros, tout juste devant la Banque postale (9,70 milliards d'euros). Le nouvel accord de distribution avec BPCE, qui entrera en vigueur début 2016, devrait du coup profondément modifier les sources de revenus de la CNP. Thierry Martel a toutefois indiqué qu'il n'y avait actuellement aucune discussion avec la CNP. ID:nL5N0VT0SX "Le bon sens conduit à penser que ceux qui sont en charge des responsabilités (au sein de la CNP, ndlr) vont certainement se poser un certain nombre de questions", a souligné le directeur général de Groupama. "Est-ce que Groupama est disponible pour participer à ces réflexions ? Je dirais que nous n'avons rien contre", a-t-il ajouté. "La balle n'est pas dans notre camp." Outre la Caisse des dépôts, CNP Assurances est également détenu à environ 18% par BPCE et à près de 18% par la Banque postale via leur holding commune Sopassure. Depuis l'introduction en Bourse de la CNP en 1998, les actionnaires sont liés par un pacte qui arrive à échéance le 31 décembre 2015, une date qui alimente les interrogations et les spéculations sur l'avenir du capital de la compagnie d'assurance. "Tout ce que j'ai entendu dans la presse, entendu publiquement et lu, me laisse penser qu'il y a en tout cas une volonté d'accompagnement de nos grands actionnaires dans la durée", a déclaré jeudi lors d'une conférence de presse Frédéric Lavenir, le directeur général de CNP Assurances, à propos de l'avenir du pacte d'actionnaires. "Maintenant, je ne peux évidement ni laisser penser que j'ai une quelconque information sur leurs intentions ou en parler à leur place." Groupama a également fait état ce jeudi d'une baisse de 9% de son résultat net en 2014 à 283 millions d'euros, ses comptes ayant enregistré l'an dernier moitié moins de plus-values qu'en 2013. Lors de la crise de la dette souveraine dans la zone euro, l'assureur avait été contraint à une lourde restructuration pour redresser sa solvabilité. Après deux années successives de pertes, il est revenu dans le vert en 2013. (Avec Leigh Thomas, édité par Jean-Michel Bélot)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant