ENCADRE-France-Nicolas Sarkozy publie un livre-programme

le
0
    PARIS, 22 août (Reuters) - Nicolas Sarkozy officialise sa 
candidature à l'élection présidentielle de 2017 dans un 
livre-programme de plus de 230 pages qui sera en librairie à 
partir de mercredi et reprend pour une bonne part des 
propositions qu'il a déjà formulées. 
    Cet ouvrage intitulé "Tout pour la France" est découpé en 
cinq volets, autour des défis de "la vérité", "de l'identité", 
"de la compétitivité", "de l'autorité" et "de la liberté". 
    L'ex-président y compare la tâche du futur chef de l'Etat et 
l'action de "redressement national" qui l'attend à celles que le 
général de Gaulle eut à affronter en 1958. Il estime que 2017 
sera une "forme de dernière chance" après quatre années de 
"tyrannie des minorités". Extraits : 
     
    SA CANDIDATURE  
    "J'ai décidé d'être candidat à l'élection présidentielle de 
2017. En conséquence, je participerai à la primaire de la droite 
et du centre. (...) Je pars à la rencontre des Français dans 
leur diversité (...) pour leur proposer un pacte de confiance." 
    "Les cinq années à venir seront celles de tous les dangers 
mais aussi de toutes les espérances (...) Je crois que je ne me 
suis jamais senti aussi prêt (...) Je n'ai aucune revanche à 
prendre. Aucune querelle d'égo à régler (...) J'ai en revanche 
la certitude que je ne pouvais pas me dérober." 
     
    LA PRIMAIRE DE LA DROITE ET DU CENTRE 
    "Cette période, je souhaite qu'elle ne soit jamais un 
prétexte à l'affrontement de personnes. Je ne suis pas naïf. Je 
connais la rudesse des combats électoraux mais les circonstances 
nous appellent à l'esprit de responsabilité et à la dignité !" 
    "Point n'est besoin de s'abaisser aux attaques personnelles 
et au dénigrement pour l'emporter." 
         
    LA DURÉE DU TRAVAIL 
    "Il va falloir travailler davantage. Davantage dans la 
semaine, davantage dans la vie, davantage dans nos 
administrations (...) ou accepter la disparition de la France 
comme puissance économique." 
    "Chaque entreprise aura désormais le droit de déterminer 
librement le temps de travail de ses salariés et donc le moment 
où l'on passera des heures normales aux heures supplémentaires 
(...) Il n'y aura plus une durée unique du travail hebdomadaire 
(...) S'agissant de la durée du temps de travail, le référendum 
d'entreprise deviendra donc la norme quand il n'y aura pas eu 
d'accord avec les représentants syndicaux." 
    "Il faudra reporter l'âge de la retraite à 63 ans en 2020 et 
à 64 ans en 2025." 
    Nicolas Sarkozy plaide par ailleurs pour une augmentation de 
la durée de travail à 37 heures payées 37 dans la fonction 
publique d'Etat et pour une dégressivité des indemnités chômage, 
prône la suppression des régimes spéciaux de retraite et la 
réduction d'un tiers du nombre de parlementaires. 
     
    LA FISCALITÉ 
    Nicolas Sarkozy propose "la suppression immédiate" de 
l'impôt sur la fortune (ISF) et une baisse de 10%, dès juillet 
2017, de l'impôt sur le revenu. 
    "La transmission d'entreprise fera l'objet d'une exonération 
de 85%, voire d'une exonération totale, si l'activité est 
maintenue pendant cinq ans au minimum, avec le maintien de la 
majorité des emplois correspondants." 
    "Je souhaite doubler le montant des sommes aujourd'hui 
dédiées au CICE. Il s'agira donc de pas moins de 34 milliards 
d'euros que, au final, nous consacrerons à la compétitivité de 
nos entreprises par un mouvement de diminution des cotisations 
(sociales) sans précédent." 
     
    L'IMMIGRATION 
    "Il nous faudra réduire drastiquement (...) le nombre 
d'étrangers que nous aurons à accueillir chaque année (...) Nous 
devons assimiler les nouveaux arrivants et pas seulement les 
intégrer (...) c'est-à-dire refuser de prendre en compte chaque 
différence (...) La condition de résidence pour devenir français 
(...) sera portée à dix ans." 
    "En ce qui concerne l'immigration économique, nous devrons 
la stopper pendant le prochain quinquennat. Et pour les secteurs 
qui n'arriveraient pas à recruter, la réponse ne sera pas dans 
un surcroît d'immigration mais la formation de ceux qui sont 
déjà sur notre territoire." 
     
    LES MINIMA SOCIAUX 
    "Je veux que l'aide sociale unique qui sera créée, en lieu 
et place du RSA, des aides au logement et de la prime 
d'activité, ne puisse être octroyée qu'à la condition d'être sur 
le territoire national depuis plus de cinq ans." 
         
    LE TERRORISME 
    "Le pont entre la délinquance de droit commun et le 
terrorisme est trop large pour que l'on puisse garder en France 
des étrangers condamnés pour des délits graves (...) Je porterai 
une réforme de la Convention européenne des droits de l'homme 
afin qu'elle ne fasse plus obstacle à l'expulsion systématique 
des étrangers condamnés à une peine d'emprisonnement de plus de 
cinq ans, à l'issue de leur détention." 
    "Le temps est venu de créer une Cour de sûreté 
antiterroriste à l'image de la Cour de sûreté de l'Etat créée 
par le général de Gaulle contre l'OAS en 1963 et abrogée par 
François Mitterrand en 1981, à laquelle serait adossée un 
parquet national spécialement dédié."  
      
    L'ISLAM 
    "Tous les amalgames sont insupportables mais à l'inverse la 
naïveté est coupable. Il y a bien en la matière une question 
spécifique à l'islam. Les appels au djihad n'émanent pas, à ma 
connaissance, des églises et des synagogues, pas davantage des 
temples protestants."    
     
    LA JUSTICE 
    "Après trois condamnations pour des crimes et des délits, le 
quantum de la peine sera automatiquement majoré de 25% (...) 
pour la quatrième. Après cinq condamnations de 50%. Et après dix 
condamnations de 100%." 
    Nicolas Sarkozy propose également d'abaisser la majorité 
pénale à 16 ans au lieu de 18. 
 
 (Emmanuel Jarry et Simon Carraud) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant