ENCADRE-France-Le FN en pré-campagne à sept mois des législatives

le
0
    PARIS, 26 octobre (Reuters) - En toute discrétion, le Front 
national prépare depuis déjà plusieurs mois les législatives de 
2017, auxquelles il compte présenter des candidats implantés 
dans leur circonscription, formés aux rudiments d'une campagne 
et encadrés par le parti. 
    La formation d'extrême droite, soucieuse de ne plus donner 
une image d'amateurisme, compte s'appuyer sur son réseau d'élus 
locaux, qui s'est considérablement étendu depuis 2012 grâce à 
ses succès aux élections intermédiaires. 
    Il y a cinq ans, le parti avait tout misé sur la campagne 
présidentielle de Marine Le Pen au risque de négliger les 
préparatifs des législatives. 
    "Là, on a fait exactement le contraire : on s'y prend un an 
à l'avance, avec l'objectif d'avoir un vrai travail de fond mené 
pour que Marine Le Pen bénéficie à la présidentielle de vrais 
relais de terrain", selon un stratège frontiste. 
    Le FN assigne donc à ses candidats une double mission: jouer 
dès maintenant le rôle de super militants au service de la 
présidente du parti puis remporter le maximum de sièges. 
  
    Pour y parvenir, il a rationalisé la sélection et la 
formation des prétendants. 
    Au printemps dernier, les dirigeants ont lancé une phase de 
sélection de plusieurs centaines de candidats, dont les 
pré-investitures resteront en suspens jusqu'à un examen final, 
en janvier-février. 
     
    PRÉSENCE DANS LES MÉDIAS 
    Ces pré-candidats, qui ont jusqu'à cette date interdiction 
de se présenter comme tels, seront alors jugés sur une série de 
critères, comme le nombre d'adhérents recrutés localement ou la 
fréquence des passages dans les médias.  
    Pour les guider dans cette entreprise, le siège leur envoie 
tous les lundis une note contenant des conseils pour 
l'impression et la distribution de tracts, le collage d'affiches 
ou la constitution d'une équipe. 
    "Vous devez maintenir une présence continue dans les médias 
locaux en réagissant systématiquement (à travers tracts, 
communiqués de presse, présence sur les réseaux sociaux) aux 
actualités importantes", peut-on lire dans l'un de ces guides à 
l'usage du bon candidat, que Reuters a pu consulter. 
    "Nous comptons sur vous pour - à travers votre action - 
participer à l'augmentation significative du nombre d'adhérents 
à jour de cotisation dans votre circonscription, avec l'objectif 
de 10% de croissance", lit-on également. 
    Le parti prévoit par ailleurs d'organiser une dizaine de 
séminaires délocalisés en province. 
    Outre la préparation des échéances de 2017, l'objectif pour 
le Front national est d'éviter des dérapages susceptibles de 
nuire à la stratégie de "dédiabolisation" voulue par les 
dirigeants. 
    Lors de la campagne pour les départementales de 2015, 
plusieurs dizaines de candidats, parmi les 8.000 investis, 
avaient publié sur les réseaux sociaux des commentaires racistes 
ou homophobes relevés par les médias. 
 
 (Simon Carraud et Gérard Bon, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant