ENCADRE -Deutsche Bank, géant financier mondial aux pieds d'argile

le
0
    * Infographie: les relations financières entre Deutsche Bank 
et les principales banques du monde: http://tmsnrt.rs/2doHAKf 
 
    LONDRES, 4 octobre (Reuters) - Deutsche Bank  DBKGn.DE , la 
première banque allemande, est en train de devenir le principal 
motif de préoccupation de son pays d'origine et des marchés 
financiers du monde entier, en raison du risque de voir la 
justice américaine lui infliger une amende qui pourrait 
atteindre 14 milliards de dollars (12,5 milliards d'euros), 
l'équivalent de plus de 75% de sa valeur boursière actuelle. 
    Le groupe allemand se classe au sixième rang mondial du 
secteur des banques d'investissement selon plusieurs 
indicateurs. Il possède aussi la première chambre de 
compensation de produits dérivés financiers d'Europe, le 
quatrième acteur du marché international des devises et il a 
noué des relations étroites avec les principales places 
financières de la planète. 
    Le Conseil de stabilité financière, le gendarme financier du 
G20, le classe parmi les dix principales institutions 
financières susceptibles de constituer un risque pour l'ensemble 
du système international et selon le Fonds monétaire 
international (FMI), "Deutsche Bank apparaît comme le principal 
contributeur net aux risques systémiques du système bancaire 
mondial". 
    Voici les principales positions détenues par Deutsche Bank 
sur les grands marchés financiers internationaux:  
     
    * TOUS MARCHÉS CONFONDUS:  
    Deutsche Bank est la sixième banque d'investissement 
mondiale avec des revenus de 7,13 milliards de dollars au 
premier semestre sur l'ensemble des marchés de capitaux et des 
activités de banque d'investissement, selon la société d'études 
spécialisée Tricumen. 
    Elle se classait au cinquième rang mondial sur la même 
période en 2015 avec des revenus de 9,55 milliards. La baisse de 
25% subie en un an est, par son ampleur, la deuxième de celles 
recensées par Tricumen parmi les 13 principales banques du 
monde. 
    Deutsche Bank est la seule de ces 13 banques à n'avoir 
augmenté ses revenus dans aucun segment de ses activités de 
banque d'investissement et de courtage, précise Tricumen. 
     
    CRÉDIT 
    Deutsche Bank est numéro deux mondial du courtage de crédit 
selon la société d'analyse de données Coalition, derrière Bank 
of America et devant JPMorgan. 
     
    CHANGES 
    Deutsche Bank est numéro quatre mondial des changes selon le 
classement 2016 d'Euromoney, avec 7,9% des quelque 5.100 
milliards de dollars échangés chaque jour sur le marché des 
devises, le plus actif du monde. 
    Le groupe a perdu du terrain sur ce marché, dont il était 
numéro deux en 2015 avec 14,5% des volumes traités. Il était 
resté numéro un de 2005 à 2013 et sa part de marché avait 
atteint près de 22% en 2008. 
     
    DÉRIVÉS 
    Les positions de Deutsche Bank sur les marchés de dérivés 
représentent environ 42.000 milliards d'euros, l'équivalent de 
12 fois le produit intérieur brut (PIB) allemand. Elles 
atteignaient 52.000 milliards l'an dernier.  
     
    BANQUE D'INVESTISSEMENT 
    Ses activités de banque d'investissement, hors ventes et 
trading, placent Deutsche Bank au septième rang mondial (elle 
était sixième en 2015) selon les données de Thomson Reuters. Les 
revenus tirés de ces activités ont représenté 1,93 milliard de 
dollars depuis le début de l'année, soit 32% de moins que sur la 
même période l'an dernier. 
    Deutsche Bank a perdu du terrain en banque d'investissement 
dans les trois grandes régions, rétrogradant du troisième au 
sixième rang en zone EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique), du 
septième au neuvième sur les marchés américains et du huitième 
au dix-huitième en Asie.  
     
    MARCHÉ PRIMAIRE OBLIGATAIRE 
    Deutsche Bank est la septième banque du monde sur les 
marchés de la dette selon les données annuelles Thomson Reuters, 
le même rang que l'an dernier, mais les revenus de cette 
activité ont diminué de plus d'un quart pour revenir à 803 
millions de dollars.  
     
    MARCHÉ PRIMAIRE ACTIONS 
    Le groupe allemand se classe là encore au septième rang 
mondial selon les données Thomson Reuters, alors qu'il était n°6 
 l'an dernier. Ses revenus sur ce marché ont diminué de 47% à 
317 millions de dollars. 
     
    FUSIONS-ACQUISITIONS 
    Deutsche Bank n'est plus que la 11e banque conseil en M&A du 
monde selon les données Thomson Reuters, alors qu'elle se 
classait au huitième rang du classement en 2015. Ses revenus sur 
ce segment ont baissé d'un tiers en un an à 408 millions de 
dollars.  
     
    PRÊTS 
    La banque allemande est le sixième établissement de crédit 
du monde en 2016 alors qu'il était numéro trois mondial l'an 
dernier selon les données Thomson Reuters, avec des revenus en 
recul de 43% à 398 millions de dollars.  
     
 
 (Jamie McGeever; Marc Angrand pour le service français) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant