ENCADRE-Ce que l'on sait des assaillants et des suspects des attentats

le
0

PARIS, 16 novembre (Reuters) - Les identifications des auteurs des attaques meurtrières qui ont touché Paris vendredi soir, faisant 129 morts, continuent. L'Etat islamique a évoqué huit assaillants, et le procureur de Paris a évoqué trois "équipes terroristes coordonnées". Sept attaquants sont morts, dont cinq ont été formellement identifiés. Plusieurs suspects ont été arrêtés en Belgique et un suspect est toujours activement recherché. Les enquêteurs s'intéressent par ailleurs à un Belge qui se trouve en Syrie, et qui est soupçonné d'être le commanditaire des attaques. ASSAILLANTS TUÉS : * Au Bataclan, où trois assaillants ont été dénombrés - Ismaël Omar Mostefaï Âgé de 29 ans, Ismaël Omar Mostefaï est né à Courcouronnes (Essonne) et a vécu à Chartres. Il a été identifié par l'empreinte d'un de ses doigts retrouvé au Bataclan. Connu de la justice pour des faits de droit commun, il a été condamné à huit reprises entre 2004 et 2010 sans jamais être incarcéré. En 2010, il a fait l'objet d'une fiche S pour radicalisation, mais il n'a jamais été impliqué dans des filières djihadistes. Il se serait radicalisé au contact d'un islamiste marocain habitant en Belgique. Il est établi qu'il s'est rendu en Turquie fin 2013, et les enquêteurs le soupçonnent de s'être alors rendu en Syrie, a-t-on appris de source judiciaire. Un haut responsable du gouvernement turc a fait savoir lundi que son pays avait alerté la France à deux reprises à son sujet, en décembre 2014 et juin 2015, sans réponse de la part de Paris. Des perquisitions ont été menées dimanche dans son entourage et sept personnes étaient toujours en garde à vue lundi, d'après une source judiciaire. - Samy Amimour Âgé de 28 ans, Samy Aminour est originaire de Drancy (Seine-Saint-Denis). Connu de la justice antiterroriste, il a été mis en examen le 19 octobre 2012 pour association de malfaiteurs terroriste en lien avec un projet avorté de départ vers le Yémen. Il avait alors été placé sous contrôle judiciaire, mais il a disparu à l'automne 2013, et faisait depuis l'objet d'un mandat d'arrêt international. Les enquêteurs pensent qu'il s'est alors rendu en Syrie. Des perquisitions dans son entourage étaient en cours lundi à Drancy, et trois personnes étaient en garde à vue, selon une source judiciaire. * Au Stade de France, où trois djihadistes se sont fait exploser - Bilal Hadfi Auteur de l'un des attentats-suicides commis à proximité du Stade de France, ce Français de 20 ans résidait en Belgique. - Un homme contrôlé en Grèce en octobre 2015 Un passeport syrien au nom d'Ahmad al Mohammad, né à Idlib il y a 25 ans, a été retrouvé à côté du corps de cet homme, qui s'est fait exploser près du Stade de France. "A ce stade, (...) l'authenticité du passeport (...) reste à vérifier", a toutefois fait savoir le procureur de Paris dans un communiqué. * Dans les restaurants et bars - Brahim Abdeslam Ce Français résident en Belgique, auteur de l'attentat suicide contre le Comptoir Voltaire, dans le 11e arrondissement de Paris, a été identifié grâce au relevé de ses empreintes digitales. Agé de 31 ans, il est le frère de Salah Abdeslam, qui est activement recherché par les autorités. SUSPECT EN FUITE - Salah Abdeslam Cet homme, né il y a 26 ans à Bruxelles, s'est échappé et fait l'objet d'un appel à témoins lancé dimanche par la police française. "Dangereux", selon la police, il a fait l'objet samedi matin d'un contrôle routier à la frontière belge. Mais son nom n'était pas encore apparu dans le cadre de l'enquête, et il a donc été laissé libre. Selon une source judiciaire, il est le titulaire du contrat de location de la Polo qui a transporté les assaillants de la salle de concert du Bataclan. Il est soupçonné d'être l'artificier des commandos, indique par ailleurs une source parlementaire au fait de l'enquête. "Ce qui est intéressant, c'est qu'il ne s'est pas fait sauter. Ça peut être l'artificier. Les artificiers, en général, on les conserve précieusement", a déclaré à Reuters Alain Chouet, ancien chef du service renseignement et sécurité de la Direction Générale de la Sécurité Extérieure. Mohammed, troisième frère de la fratrie Abdeslam, a par ailleurs été interpellé en Belgique. COMMANDITAIRE PRÉSUMÉ DES ATTAQUES - Abdelhamid Abaaoud Ce Belge, qui se trouve actuellement en Syrie, est soupçonné d'être le commanditaire des attentats, a-t-on appris lundi de source proche du dossier. Son nom est apparu dans plusieurs enquêtes de l'antiterrorisme en France, notamment dans celle sur un projet d'attentat déjoué contre une salle de concert, qui a mené à une arrestation en août. "Il apparaît comme susceptible d'être le commanditaire de plusieurs projets d'attentats en Europe", ajoute la source. Plusieurs médias le présentent comme ayant été impliqué dans une série d'attaques "à grande échelle" déjouées en début d'année en Belgique. En février dernier, le magazine de l'Etat islamique, Dabiq, publiait une interview dans laquelle il se targuait d'avoir traversé l'Europe sans se faire repérer afin d'organiser des attaques et de se procurer des armes. (Chine Labbé avec service France, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant