ENCADRE-Airbus russe-Des écoutes accréditent la thèse d'une bombe

le
0

(actualisé avec bruit d'explosion, France 2, deux derniers paragraphes) WASHINGTON/LONDRES, 6 novembre (Reuters) - Des écoutes menées par les services secrets américains et britanniques semblent accréditer la thèse d'un attentat à la bombe pour expliquer la destruction d'un Airbus russe il y a six jours au-dessus du Sinaï, a-t-on appris vendredi de sources proches de services de renseignement occidentaux. La bombe était probablement dissimulée dans un bagage déposé dans la soute, a-t-on précisé de mêmes sources. Les agents américains et britanniques ont intercepté des conversations entre des militants islamistes, ainsi que des informations provenant d'au moins un gouvernement impliqué dans l'enquête sur la catastrophe. S'ils parlent de "possibilité crédible", ils soulignent toutefois ne pas détenir de preuve catégorique qu'il s'agisse d'un attentat à la bombe. La Province du Sinaï, groupe djihadiste égyptien affilié à l'Etat islamique (EI), a affirmé dès samedi avoir détruit l'appareil en représailles aux frappes aériennes russes en Syrie. Selon la chaîne France 2, qui cite un enquêteur en Egypte, l'analyse des boîtes noires de l'Airbus russe dans le Sinaï a permis d'entendre distinctement le bruit d'une explosion qui ne serait pas accidentelle durant le vol. Selon cet enquêteur, qui a eu accès aux premières conclusions de l'analyse, cette explosion ne serait pas consécutive à une panne du moteur, ce qui écarterait l'hypothèse de l'accident, ajoute la chaîne, d'après laquelle les autorités égyptiennes vont communiquer samedi. (Mark Hosenball et Guy Faulconbridge, Gérard Bon à Paris; Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant