En Uzbin, l'armée afghane prend le relais

le
0
REPORTAGE - Sur le terrain, les forces occidentales se retirent peu à peu de certaines régions, ne laissant qu'une poignée d'hommes pour conseiller et encadrer les unités locales.

De notre envoyé spécial dans la vallée d'Uzbin (Afghanistan)

Le lieutenant-colonel Alim expose méthodiquement les termes de la mission: «Dans le village de Chenar, à 3 km d'ici, nous allons effectuer demain une fouille. Attention, la population locale soutient l'ennemi à 80%. C'est aussi une zone de montagnes où les insurgés ont l'avantage. Dans les caches d'armes, nous devrions trouver des AK 47, des RPG et des grenades...» Devant lui est représentée en trois dimensions, dans un bac à sable, la zone d'intervention. Avec une baguette, le militaire pointe les positions qu'occuperont les unités déployées autour du village. Auprès d'Alim, des officiers français, silencieux, prennent des notes. Le kandak 2, le régiment afghan basé dans la vallée d'Uzbin, dirige depuis trois mois les opérations.

Après sa formation de six mois à ­Kaboul, il a été jugé bon pour le service puis affecté en octobre dernier au camp Rocco, où il a vocation à remplacer les sold

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant