En un an, les ventes d'appartements ont bondi de 20% à Paris

le
3

FOCUS - Après un début d’année un tantinet difficile, la confiance est finalement revenue. En tout, 34.250 appartements parisiens ont été vendus en 2015.

«L’année 2015 avait pourtant bien mal commencé», commence Thierry Delesalle, notaire à Paris, qui présentait les résultats annuels du marché de l’immobilier ancien en Île-de-France. Pourquoi ce mauvais début d’année? Très peu de volumes, frilosité des acquéreurs... avant de finalement amorcer un réveil au mois d’avril et d’inverser la tendance! «Une année similaire à 2009, où le marché avait pris la crise de l’année précédente de plein fouet, avant un retour de la confiance à la même période», analyse Thierry Delesalle.

En 2015, on observe une hausse de 17% des ventes de logements anciens sur l’ensemble de la région parisienne... et de 20% à Paris intra muros. En tout, un peu plus de 151.000 ventes ont été réalisées, dont 34.250 appartements parisiens. En 2016, ce chiffre devraient d’ailleurs osciller avec les 40.000 ventes, ce qui se rapprocherait de l’année record de 2009. En petite couronne, la moitié des ventes se sont réalisées dans les Hauts-de-Seine (+20% par rapport à 2014).

Les notaires d’Île-de-France soulignent également une attracitivé de la grande couronne, où le marché des maisons se porte très bien: hausse des volumes, hausse des ventes... et hausse des prix, qui devraient augmenter de 3% pour 2016.

Six arrondissements à plus de 10.000 euros le mètre carré

Les prix des logements anciens en France ont progressé de 0,5% au quatrième trimestre 2015 par rapport au trimestre précédent, et sont restés stables sur un an, selon l’indice Notaires-Insee. Après une hausse de 0,2% enregistrée de juillet à septembre, les prix des logements anciens ont ainsi légèrement augmenté pour le deuxième trimestre consécutif, indique l’Insee dans un communiqué. Pour la première fois depuis 2012, les prix des maisons ont augmenté au dernier trimestre sur un an (+0,6%), selon ces données provisoires de l’Insee.

En termes de prix, la tendance est la stabilité. D’octobre à décembre, les prix des appartements ont continué de reculer mais la baisse s’atténue entre le quatrième trimestre 2015 (-0,8%) et celui de 2014 (-2%). En Ile-de France, les prix sont quasiment stables au quatrième trimestre (+0,1% après +0,4% au troisième trimestre). Sur un an, la baisse continue de s’atténuer (-0,8% par rapport au trimestre antérieur après -1,6% au troisième trimestre et -2,5% au 2ème). Les prix des maisons sont presque stables (-0,2%) tandis que les prix des appartements diminuent de 1%.

À noter qu’à Paris, six arrondissements ont désormais franchi le seuil symbolique des 10.000 euros le mètre carré, contre seulement quatre il y a un an. C’est toujours le VIe arrondissement qui est le plus cher de la capitale, avec un prix moyen au mètre carré de 11.320 euros.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • er3dw il y a 9 mois

    20% ? c'est le même organisme qui a dit que le chomage baissait ?

  • sibile il y a 9 mois

    les taux des crédits sont au plus bas, les prix se sont stabilisés et les volumes de transactions sont en forte hausse, ce qui laisse augurer d'une remontée prochaine des prix

  • jmlhomme il y a 9 mois

    Avec des taux à 2% si l'on emprunte pas c'est que l'on a les pieds sur terre des difficultés sociales graves à venir ( l'austérité arrive à grands pas.....) .