En un an, David Cameron s'est imposé à Downing Street

le
0
Malgré la sévère cure d'austérité administrée aux Britanniques, le premier ministre a gagné une première manche.

De notre correspondant à Londres.

Pour le premier anniversaire de la coalition entre les conservateurs et les libéraux-démocrates, il ne fallait pas s'attendre à une grande fête commémorant le jour où David Cameron et Nick Clegg sont apparus souriants et complices lors d'une conférence de presse dans les jardins ensoleillés du 10 Downing Street. Meurtri par les résultats électoraux catastrophiques de la semaine dernière, le vice-premier ministre libéral-démocrate a au contraire tenu mercredi une nouvelle conférence de presse, seul, pour promettre que son parti allait jouer un rôle plus «musclé» au sein de la coalition.

Malgré le changement de ton de son partenaire au gouvernement, David Cameron peut s'estimer plus qu'heureux de sa première année à la tête du gouvernement, dans un contexte économique et politique particulièrement difficile. Contrairement aux pronostics, les électeurs britanniques, qui votaient jeudi dernier pour trois scrutins différents,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant