En Turquie, l'AKP va reprendre ses discussions avec le CHP

le
0

ANKARA, 10 août (Reuters) - L'AKP, le parti au pouvoir en Turquie, et le Parti républicain du peuple (CHP), le principal mouvement d'opposition, prendront une décision définitive cette semaine sur la formation ou non d'une coalition gouvernementale après l'échec de leurs négociations initiales, ont-ils annoncé lundi. Le Premier ministre, Ahmet Davutoglu, a rencontré le président du CHP, Kemal Kilicdaroglu, à Ankara lundi, après plusieurs semaines de pourparlers menés par d'autres responsables des deux partis. "Les deux présidents vont de nouveau se rencontrer jeudi ou vendredi, en fonction de leur emploi du temps. Y aura-t-il ou pas une coalition ? Une réponse claire à cette question sera donnée après la réunion", a déclaré le ministre de la Culture et du Tourisme, Omer Celik, qui a mené les négociations pour l'AKP. Haluk Koc, vice-président du CHP, a lui aussi dit que la rencontre aurait lieu jeudi ou vendredi. L'AKP, le parti du président Recep Tayyip Erdogan, a perdu sa majorité absolue lors des élections législatives du 7 juin, ne recueillant que 40,9% des voix, son plus mauvais score électorale depuis plus de dix ans. Les partis représentés au Parlement ont jusqu'au 23 août pour former une coalition, faute de quoi de nouvelles élections législatives devront être convoquées. Un sondage publié lundi montre que l'AKP pourrait retrouver une majorité absolue en cas de nouveau scrutin. ID:nL5N10L2U1 (Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant