En Tunisie, les touristes manquent à l'appel

le
0
Alors que le calme règne à Hammamet, les ressortissants français ont tendance a délaisser cette station.

Dans les rues de Hammamet, station balnéaire à 60 km de Tunis, les touristes, notamment français, sont rares en ce début de saison. La Tunisie, destination jadis prisée, est boudée par nos concitoyens depuis la révolution de 2011. Les campagnes de publicité ont répondu aux violences salafistes, mais, pour l'instant, les résultats ne se font guère sentir.

Pour la Tunisie, le secteur du tourisme, qui représente 7 % du PIB et 400.000 emplois, est stratégique. Deuxième pôle d'activités, il arrime, plaident ses supporteurs, la Tunisie à l'espace nord méditerranéen, les femmes en Bikini, l'alcool et la musique étant des antidotes aux bouffées délirantes islamistes.

Le ministre des Finances, Elyes Fakhfakah, a déjà admis, il y a une quinzaine de jours, que la Tunisie aura encore une fois du mal à atteindre en 2013 son niveau d'avant la révo...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant