En Tunisie, les «Miss» défient l'intégrisme

le
0
Deux concours de beauté s'affrontent dans ce pays en proie au radicalisme religieux. De quoi restaurer son image, mais sans défilé en maillots de bain.

Autant lever d'emblée le suspense: non, les candidates de Miss Tunisie ne défileront pas en maillot de bain, samedi, devant les caméras de télévision. Pas plus que celles de Miss Carthage ne l'ont fait dimanche dernier à l'Acropolium, une ancienne cathédrale du XIXe siècle, dans la banlieue aisée de Tunis.

Deux concours de beauté pour un pays. On connaît cela en France, on ne l'aurait pas imaginé en Tunisie, confrontée à la montée d'un radicalisme religieux peu enclin à tolérer ce type d'événement. Le crêpage de chignon entre organisateurs se déroule en coulisses. Le discours officiel est plus policé: «Les projets parallèles me font plaisir, assure Bessem Bembli, orchestrateur de la première édition de Miss et Mister Carthage. Cela prouve que, petit à petit, on retrouve le paysage tunisien que l'on connai...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant