«En Tunisie, les femmes se sentent menacées»

le
0
TÉMOIGNAGE - La jeune blogueuse Lisa Ben Mhenni, icône de la révolution de Jasmin, manifeste lundi soir à Tunis pour le retrait d'un projet d'article de la Constitution qui revient sur le principe d'égalité des sexes.

Lina Ben Mhenni. Crédit: Jilian Cyork, CC
Lina Ben Mhenni. Crédit: Jilian Cyork, CC

Lina Ben Mhenni. Crédit: Jilian Cyork, CC

LE FIGARO. - Allez-vous participer à la manifestation ce soir?

Lisa Ben Mhenni. - Bien sûr! Le 13 août, c'est la Journée nationale de la femme tunisienne. Cela correspond à l'anniversaire de la promulgation du Code de statut personnel (une série de lois édictées après l'indépendance en 1956 par le président Bourguiba pour instaurer l'égalité juridique entre l'homme et la femme dans plusieurs domaines, NDRL ), que l'on fête chaque année. Mais aujourd'hui n'est pas une fête. Le droit des femmes est de plus en plus menacé par Ennahda, le parti islamiste qui est au pouvoir en Tunisie depuis octobre 2011. Actuellement, le débat porte sur le projet de l'article 28 de la Constitution, qui se réfère non pas à «l'égalité» mais à la «complémentarité» entre la femme et l'homme. Il faut absolument retirer cet article. On ne sait pas comment le gouvernement pourrait l'utiliser. Ça pourrait très bien être une pre

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant