En Tunisie, justice demandée sur les tortures policières

le
0

Toutes les semaines, Faouzia Zorgui se rend sur la tombe de son fils mort en garde à vue, selon elle sous les coups de la police. Une année est passée mais, comme souvent en Tunisie, sa plainte est restée au point mort. REPORTAGE - Durée: 02:02

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant