En trois ans et 10 millions d'abonnés, Free Mobile a gagné son pari

le
0
En trois ans et 10 millions d'abonnés, Free Mobile a gagné son pari
En trois ans et 10 millions d'abonnés, Free Mobile a gagné son pari

Free Mobile vient de dépasser la barre symbolique des 10 millions d'abonnés pour atteindre une part de marché de 15% au 31 décembre 2014, un peu moins de trois ans après son lancement en janvier 2012. Retour sur cette success story à la française.L'aventure a débuté le 10 janvier 2012 lorsque Xavier Niel, très agressif envers ses concurrents, a présenté la toute première offre mobile ultra-compétitive de Free, censée casser les prix. Trois ans plus tard, l'offre demeure presque la même. Un premier forfait se veut illimité (voix, SMS, MMS et 20Go de données internet en 3G/4G) à seulement 19,99 euros, tandis qu'un autre est réservé aux petits budgets et faibles consommateurs (2h de communication, SMS/MMS illimités et 50Mo de données) pour seulement 2 euros par mois. Les abonnés Freebox bénéficient de tarifs avantageux, avec l'illimité à 15,99¤ et le forfait 2h carrément gratuit.

Ce lancement en grande pompe a eu l'effet d'une bombe chez les opérateurs (historiques et MVNO), tous obligés de baisser leurs prix et d'adopter des formules low-cost à moins de 20 euros comprenant les communications et au moins 3Go de données internet accessibles en 3G/4G. Il ne s'est pas déroulé non plus sans couac : beaucoup d'inscrits de la première heure recevant par exemple leur carte SIM hors des délais prévus. Les premiers mois, des problèmes techniques, des coupures récurrentes et de faibles débits sur les grandes agglomérations créent également la polémique. Malgré cela, le succès ne s'est jamais démenti, le nouvel opérateur mobile totalisant déjà 3 millions d'abonnés en mai 2012, avant de franchir la barre des 5 millions dès la fin de l'année.

En 2013, Free Mobile lance la location de smartphones puis généralise la 4G à l'ensemble de ses forfaits. L'année suivante, l'opérateur innove un peu plus encore en lançant les premières bornes interactives permettant d'obtenir en quelques minutes une carte SIM valide ou de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant