En Thaïlande, grande fête des lumières malgré le deuil du roi

le
0
Des milliers de lanternes en papier sont lancées dans le ciel à Chiang Mai ( AFP / LILLIAN SUWANRUMPHA )
Des milliers de lanternes en papier sont lancées dans le ciel à Chiang Mai ( AFP / LILLIAN SUWANRUMPHA )

Les Thaïlandais ont mis à flot sur les rivières et lacs du pays des millions de bougies lundi soir, à l'occasion d'une grande fête des lumières, maintenue alors que s'achève la période de deuil décrétée après la mort du roi.

Celle-ci se termine normalement lundi, mais de nombreux concerts et festivals prévus après cette date ont été annulés, dans un pays où le deuil du roi Bhumibol, décédé le 13 octobre, est pris très au sérieux par la junte militaire au pouvoir.

Mais la fête bouddhiste de "Loy Krathong", très populaire à travers le royaume, a été maintenue, l'occasion pour les Thaïlandais de déposer des bougies sur l'eau ou de libérer dans le ciel des lanternes de papier.

Seule restriction cette année: "les pétards sont interdits", a déclaré lundi le colonel Krissana Pattanacharoen, vice-chef de la police nationale. Les contrevenants risquent trois ans de prison.

La tradition des lanternes volantes est particulièrement populaire à Chiang Mai, dans le nord du pays.

L'évènement attire chaque année des dizaines de milliers de touristes à Chiang Mai.

Des milliers de lanternes ont été lancées dans le ciel de Chiang Mai lundi soir, par des moines bouddhistes, des fidèles et des touristes.

Et cette année n'a pas dérogé à la règle, l'Autorité thaïlandaise du Tourisme affirmant que la fréquentation touristique n'avait "pas baissé", malgré les restrictions imposées depuis un mois aux lieux de "divertissement".

En théorie, les "divertissements" étaient suspendus depuis un mois en raison du deuil royal, mais les bars de nuit de Bangkok ont repris leurs activités, plus discrètement et avec des hôtesses habillées en noir.

Et lundi, les séries télévisées, dont les Thaïlandais sont friands, étaient de retour sur les écrans, après des jours de programmes en noir et blanc rendant hommage au roi défunt, objet d'un important culte de la personnalité depuis des décennies.

Le prince héritier de Thaïlande était lundi en visite officielle dans le sud du royaume, dans un contexte d'inquiétude, le palais n'ayant toujours pas révélé la date de sa montée sur le trône.

Le prince Maha Vajiralongkorn, âgé de 64 ans, avait quitté la Thaïlande deux semaines après la mort du roi Bhumibol Adulyadej, qui était considéré comme le ciment d'une Nation politiquement très divisée, et n'était revenu que vendredi.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant