En Syrie, les milices secrètes de Vladimir Poutine

le
4
Avant l'OSM, les mercenaires de Slavonic Corps s'étaient déjà battus en Syrie.
Avant l'OSM, les mercenaires de Slavonic Corps s'étaient déjà battus en Syrie.

Les opérations militaires russes sont de moins en moins opaques. Alors que les Occidentaux soupçonnent depuis longtemps la présence de mercenaires russes dans l'est de l'Ukraine, on sait maintenant que certains sont déployés en Syrie pour combattre Daech. C'est ce que révèle une enquête du journal russe indépendant Fontanka

, appuyée par des témoignages de mercenaires recueillis par Sky News. Dmitry et Alexander (leurs prénoms ont été modifiés) expliquent avoir été recrutés à prix d'or par une très secrète compagnie militaire privée russe nommée OSM, avant d'être utilisés comme chair à canon en Syrie. Pour 2 750 euros par mois (7 fois le salaire moyen en Russie), ils ont été envoyés combattre les rebelles syriens et les combattants du groupe État islamique. « C'était quitte ou double, explique Alexander, la plupart des hommes qui y sont allés pour l'argent ne sont jamais revenus. D'autres voulaient combattre les alliés des Américains ou les forces spéciales américaines en personne. Ceux-là avaient déjà de meilleures chances de survie. » Selon Dmitry, plus de cinq cents hommes sont morts sur les champs de bataille, « et personne ne saura jamais ce qu'il en est advenu, c'est le plus effrayant ».

La Russie a l'habitude de camoufler sa présence militaire dans de multiples zones de conflit, dont la Crimée et le Dombass en Ukraine ou encore le Moyen-Orient. Pour Nicolas Hénin, journaliste...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3694709 il y a 7 mois

    Une conversation avec deux hommes sans noms ni papiers est une source fiable pour accuser Poutine par le "journaliste" de Sky News...

  • stricot il y a 7 mois

    Cela explique en partie le desequilibre entre population feminine et maculine en Russie. Ce dont je ne me plains aucunement...

  • M9425023 il y a 7 mois

    La Russie se débarrasse comme elle peut de ses éléments les plus redoutables.Ce n'est pas une mauvaise chose, mais la méthode est critiquable.

  • xaavidf il y a 7 mois

    On le savait déjà, par contre je pensais que les salaires étaient plus élevés...2 750 €/mois c'est pas cher payé pour aller se faire trouer la peau. Et on parle de la Russie, pas d'un pays du tiers monde.