En Syrie, l'armée mitraille Rastan

le
0
Les forces syriennes ont lancé mardi une offensive contre la ville devenue un foyer de dissidence contre le régime du président Bachar el-Assad. Au moins vingt personnes ont été blessées.

La traque aux déserteurs continue en Syrie. Les autorités ont lancé mardi avant l'aube un assaut contre Rastan, ville du centre-ouest du pays devenue un point de rassemblement des déserteurs de l'armée. Des chars et des blindés sont entrés dans cette cité de 40.000 habitants située près de la ville de Homs, le long d'un axe routier qui mène vers la Turquie. Plusieurs dizaines de soldats ont été déployés dans les rues de la ville. L'assaut a été lancé après une nuit de pilonnage par des chars et des hélicoptères à la suite de deux jours de siège.

Cette région du centre de la Syrie est devenue, avec la province d'Idlib près de la frontière turque dans le Nord, un foyer de résistance armée aux forces de Bachar al Assad, après six mois de manifestations réclamant la chute du régime à travers le pays.

«Au moins vingt personnes ont été blessées, dont sept grièvement à Rastan où depuis l'aube, des soldats utilisent des mitrailleuses lourdes posées sur

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant