En Syrie, grand flou sur les armes chimiques

le
0
INFOGRAPHIE - Sur la base de témoignages de victimes, l'ONU affirme que les rebelles syriens ont utilisé du gaz sarin. Les États-Unis, eux, maintiennent leurs accusations contre Bachar el-Assad.

Des armes chimiques ont «probablement» été utilisées en Syrie, mais personne ne sait avec certitude par qui et dans quelles circonstances. Dimanche, Carla del Ponte, membre de la commission d'enquête de l'ONU sur les violations des droits de l'homme, a jeté un pavé dans la mare en affirmant que, «selon les témoignages que nous avons recueillis, les rebelles ont utilisé des armes chimiques, faisant usage du gaz sarin», un puissant neurotoxique dont l'inhalation ou un simple contact avec la peau tue.

Interdits d'entrée en Syrie, les enquêteurs de l'ONU fondent leurs conclusions sur des entretiens conduits avec des réfugiés, des victimes et des médecins dans les pays voisins de la Syrie. Leurs témoignages, a ajouté Mme Del Ponte, incriminent les opposants «et non...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant