«en Suisse, les prix ont doublé en dix ans»

le
0
INTERVIEW - Grégory Marchand, administrateur de John Taylor Suisse, fait le point sur l'immobilier en Suisse et les conditions spécifiques pour acquérir dans le pays en tant qu'étranger.

Le Figaro Magazine - L'immobilier a des règles spécifiques en Suisse. Qui peut acheter?

Grégory Marchand, administrateur de John Taylor Suisse - On ne peut pas acheter un bien immobilier en Suisse si l'on n'est pas suisse ou résident, au sens fiscal, dans le pays. Et pour être résident, il faut travailler en Suisse ou avoir un statut fiscal particulier. Il existe toutefois deux exceptions: les étrangers peuvent acheter de l'immobilier commercial et peuvent acquérir des résidences secondaires dans les zones touristiques. C'est par exemple le cas à Verbier, à Gstaad ou Villars. Dans certaines de ces stations, 80 % des biens appartiennent à des étrangers. La législation vient d'ailleurs d'être durcie, une votation début mars limitant à 20 % le pourcentage de résidences secondaires dans les nouvelles constructions. Ces règles protègent le marché contre une envolée des prix.

Pour un étranger expatrié, c'est justement la taille, la situation, la valorisation de la résidence principale en Suisse qui détermine l'imposition.

Le principe du forfait fiscal consiste à imposer les personnes qui en bénéficient en fonction de leur niveau de vie. La résidence principale est un élément qui sert à l'apprécier.

Les prix sont-ils comparables à ceux pratiqués en France?

Le marché n'est pas spéculatif. Les Suisses achètent pour la vie, ils revendent moins que les Français par exemple. Notamment parce que, pour acheter, ils doivent avoir un apport personnel qui représente au moins 20 % du montant de l'acquisition. A Genève par exemple, seuls 17 % des habitants sont propriétaires contre 30 % à l'échelle du pays. En Suisse, les prix ont doublé en dix ans, c'est une forte hausse mais moins impressionnante qu'à Paris. L'an dernier, les prix immobiliers ont augmenté en moyenne de 5 à 10 %. Aujourd'hui, ils sont stables. Il faut compter entre 12.000 et 16.000 ¤/m2 pour acheter dans la vieille ville de Genève. Dans le canton de Vaud, un appartement de qualité se vend entre 1,2 et 1,5 million d'euros et une maison, entre 2 et 5 millions.

LIRE AUSSI:

» En Allemagne, les prix de la pierre grimpent

» Paris: les acheteurs ont repris la main

» Quel investissement locatif choisir selon son budget

SERVICE:

» Retrouvez toutes les annonces immobilières avec Explorimmo

SUIVEZ LE FIGARO IMMOBILIER SUR:

» Twitter: @LeFigaro_Immo

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant