En Seine-Saint-Denis, seulement un collégien sur deux sait nager

le
0
Seul un collégien sur deux de Seine-Saint-Denis sait nager, selon une étude réalisée en 2013-2014 par la direction des services départementaux de l'éducation nationale.
Seul un collégien sur deux de Seine-Saint-Denis sait nager, selon une étude réalisée en 2013-2014 par la direction des services départementaux de l'éducation nationale.

Une charte va être remise aux collectivités locales du département pour combler ses carences en matière d’accès à la natation.

L’heure est venue de se jeter à l’eau. En Seine-Saint-Denis, d’ici au mois de juin, une charte sera remise dans sa version définitive aux collectivités locales du département pour combler ses carences en matière d’accès à la natation. À l’origine du texte, un constat alarmant : à son entrée au collège, seulement un collégien sur deux du « 9-3 » sait nager. 47 % d’entre eux, plus précisément, selon une étude réalisée en 2013-2014 par la direction des services départementaux de l’éducation nationale.

Les grandes lignes de la charte « Tous nageurs en Seine-Saint-Denis » ont déjà été présentées, le 14 avril, à l’occasion d’un colloque organisé dans les locaux du conseil départemental de Seine-Saint-Denis. Parmi les organismes qui portent le texte, les sections locales du Comité national olympique sportif français (CNOSF), du Syndicat national de l’éducation physique (SNEP) ou encore de la Fédération sportive et gymnique du travail (FSGT).

« Tout a un coût, mais tout a un sens, aussi » Pour remédier à la situation, le texte dresse une liste de préconisations « non exhaustives ». Est ainsi demandé aux communes du département, pour chaque écolier, d’assurer « au minimum 30 heures de pratique avant son entrée en 6e ». Autres solutions avancées : « l’entrée gratuite des enfants (de 5 à 16 ans) au sein des piscines » ainsi que « l’augmentation des créneaux ouverts au public ». Autant de propositions que les collectivités seront libres ou non d’appliquer.

« Tout a un coût, mais tou...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant