En Savoie, le village de Montgellafrey n'arrête plus de trembler

le
0
En Savoie, le village de Montgellafrey n'arrête plus de trembler
En Savoie, le village de Montgellafrey n'arrête plus de trembler

«C'est un peu comme la pub Orangina : on est secoués dans tous les sens. Il y a d'abord un bruit sourd très impressionnant, puis un tremblement qui fait bouger les murs pendant quelques secondes», explique Mireille (64 ans), une habitante de Montgellafrey. Depuis plusieurs semaines, ce petit village savoyard (70 habitants) de la vallée de la Maurienne ne cesse de trembler.

LIRE AUSSI

> Un séisme de magnitude 3,9 ressenti près de Rennes

Des centaines de secousses y ont été enregistrées. Les sismologues avancent le chiffre de 500 ces quatre derniers mois. Rien que la semaine dernière, entre le 26 et le 27 octobre, 47 secousses ont été recensées. La plupart sont de faible intensité : entre 1,5 et 2 sur l'échelle de Richter, qui compte 9 niveaux. Mais le 27 octobre, vers 3 heures du matin, une secousse a atteint la magnitude de 3,7.

Ces secousses à répétition, qui se produisent souvent la nuit, commencent à inquiéter sérieusement la population. «Je n'ai jamais connu une chose pareille. On se demande si tout ça ne va pas se terminer par un gros tremblement de terre», s'interroge Gaston, 86 ans, le doyen du village. Désormais, à Montgellafrey, les lits vibrent. «Ah oui, on se fait secouer la nuit ! Et même sans être deux», glisse malicieusement Yves. «Quand cela commence à bouger dans le lit, je dis à ma femme : Chérie, accroche-toi. Croyez-moi, elle n'est pas rassurée», confie Stéphane, un employé communal. «On dort mal, car on se demande s'il ne va pas y avoir une secousse plus forte que toutes les autres qui va faire s'écrouler la maison», ajoute une autre habitante. Parisienne, Delphine est venue à Montgellafrey passer quelques jours de vacances. «On n'a pas été déçus. La première nuit a été impressionnante avec toutes ces secousses. Et on s'est un peu affolés. Maintenant, cela va mieux. On commence à s'habituer.»

Un «essaim sismique» qui donne le bourdon aux habitants

Assiettes et verres ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant