En Russie, la pression sur les ONG s'accentue

le
0
L'association Golos, spécialisée dans le contrôle des élections, est menacée de fermeture par les autorités.

Correspondant à Moscou

L'offensive juridique menée par les autorités russes contre les ONG se transforme en un bras de fer à l'issue incertaine. Première visée, l'association Golos, spécialisée dans le contrôle des élections, a porté plainte contre le ministère de la Justice qui avait sommé cette organisation de s'inscrire dans le registre des «agents de l'étranger». Une dénomination officielle, déjà en vigueur au temps des répressions staliniennes, et que doit désormais épouser toute ONG exerçant une «activité politique» et bénéficiant de sources financières occidentales.

En cas d'échec devant les tribunaux administratifs, Golos entend porter l'affaire devant la Cour constitutionnelle russe, estimant que la loi votée par la Douma fin 2012 contredit les principes de la juridiction suprême. À l'origine des révélations sur les falsifi...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant